Contactez-nous
Jeudi 21 Mars 2019

Orchestre de Chambre de Toulouse

Orchestre de Chambre de Toulouse - Pergolèse

le mardi 19 et le mercredi 20 mars à 20h30 - L'Escale (Tournefeuille) / le lundi 25 et le mardi 26 mars à 20h30 - St Pierre des Cuisines (Toulouse)

Soprano, Elise Efremov Alto,

Caroline Champy-Tursun

Direction, Gilles Colliard

Ecrit par Pergoleèe deux mois avant sa mort, ce Stabat Mater réunit deux voix de femmes pour mieux dire la souffrance de Marie à la mort de son fils. Une voix de Soprano, et une voix d’alto, plus grave. Il est fréquent au 18ème siècle que la musique accompagne la spiritualité. Les pays de traditions germaniques ont mis depuis Luther la musique au cœur de l’office. Mais les pays latins, qui ont conservé la tradition catholique, n’hésitent pas eux non plus à lier Musique et Foi et produisent nombre d’œuvres d’inspiration religieuse. Il n’est évidemment nul besoin d’être croyant pour écouter ces œuvres et être sensible à ce qu’elles disent d’universel. Pergolèse est un enfant doué, et dès l’âge de 12 ans on l’envoie étudier au conservatoire de Naples.

Lire la suite...

Il s’y fera remarquer par son œuvre pour la fin de ses études qui lui vaudra immédiatement une grande renommée très éphémère ! Compositeur d’Opéras et d’Intermezzi, le paradoxe de Pergolèse c’est qu’il devint immensément célèbre après sa mort à l’âge de 26 ans seulement. C’est Charles Burney, musicologue et grand voyageur qui nous a laissé un récit très détaillé de ce qu’il a pu observer en musique dans toute l’Europe qui nous le raconte : « Dès l’instant où sa mort fut connue, toute l’Italie manifesta le vif désir d’entendre et de posséder ses œuvres. »

De nombreux compositeurs attribuèrent donc leur propres oeuvres à Pergolèse, dans l’espoir qu’elles soient jouées dans les théâtres. Bien involontairement, Pergolèse alimentera après son décès la Querelle des Bouffons qui opposera à Paris en 1752 les partisans du style italien à ceux du style français, querelle déclenchée après une représentation de la Serva Padrona, son intermezzo le plus célèbre.

© A. Pannetrat

A. Pannetrat

logo_orchestredechambre

Fondé en 1953 par Louis Auriacombe, l'Orchestre de Chambre de Toulouse s'intéresse à toutes les musiques, de la période baroque jusqu'à la création contemporaine.

De nombreux compositeurs ont travaillé avec lui pour des concerts et des enregistrements, lui dédiant des œuvres spécifiques. Il se produit régulièrement avec les plus grands solistes, tels Christophe Coin, Gautier Capuçon, Natalie Dessay, Michel Kiener, Michel Lethiec ou David Kadouch pour ne parler que de l'histoire récente, et collabore avec des ensembles vocaux comme le Chœur des Éléments. Il est l'invité de nombreux festivals en France (La Chaise-Dieu, La Vézère, Pablo Casals à Prades, Septembre Musical de l’Orne…), comme à l'étranger (Japon, Suède, Suisse et Espagne).

De la formation de chambre jusqu'à l'effectif « Mozart », l'Orchestre de Chambre de Toulouse s'est produit sur tous les continents, visitant plus de 30 pays et donnant plus de 5500 concerts à un public qui lui est toujours resté fidèle.

Sous la direction de Gilles Colliard, depuis 2004, l’orchestre a choisi d’aller au bout de sa démarche d’authenticité en proposant des concerts baroques sur instruments anciens, mais aussi des concerts modernes avec les instruments actuels, ou encore des programmes réunissant les deux instruments.

La hauteur du diapason ou la nature des cordes (boyau ou acier) ne peuvent éluder la question de l’écriture musicale qui seule doit déterminer le choix d’un instrument ou d’un autre pour toujours mieux servir la pensée des compositeurs.

Baroque par son exubérance, par le jaillissement de sa créativité, par le jeu sur instruments d’époque, l’Orchestre de Chambre de Toulouse est éminemment Contemporain dans son approche des interprétations et dans le rapport qu’il établit avec son public.

Salles de concert, églises, centres culturels, écoles, universités, et même parfois usines, l’Orchestre de Chambre de Toulouse propose au public plus de 100 concerts thématiques chaque année.

  

 

Mozart et Bleuse

du lundi 24 au mardi 25 septembre à 20h30

Auditorium Saint Pierre des Cuisines

Réservation

Les Saisons

du jeudi 11 au vendredi 12 octobre à 20h30

Auditorium Saint Pierre des Cuisines

Réservation

Moussorgski

du lundi 26 au mardi 27 novembre à 20h30

Auditorium Saint Pierre des Cuisines

Réservation

Mozart et Haydn

du jeudi 13 au vendredi 14 décembre à 20h30

Auditorium Saint Pierre des Cuisines

Réservation

Bach, père et fils

du lundi 14 au mardi 15 janvier à 20h30

Auditorium Saint Pierre des Cuisines

Réservation

Flamenco

du jeudi 14 au vendredi 15 février à 20h30

Auditorium Saint Pierre des Cuisines

Réservation

Pergolèse

du lundi 25 au mardi 26 mars à 20h30

Auditorium Saint Pierre des Cuisines

Réservation

Grieg

du mardi 16 au mercredi 17 avril à 20h30

Auditorium Saint Pierre des Cuisines

Réservation

Brahms et Bruckner

du lundi 20 au mardi 21 mai à 20h30

Auditorium Saint Pierre des Cuisines

Réservation

Vivaldi et Bach

le mardi 18 et le jeudi 20 juin à 20h30

Auditorium Saint Pierre des Cuisines

Réservation

Brahms et Bruckner

du mercredi 19 au jeudi 20 septembre à 20h30

L'Escale, Tournefeuille

Réservation

Les Saisons

du jeudi 25 au vendredi 26 octobre à 20h30

L'Escale, Tournefeuille

Réservation

Moussorgski

du jeudi 8 au vendredi 9 novembre à 20h30

L'Escale, Tournefeuille

Réservation

Mozart et Haydn

du lundi 3 au mardi 4 décembre à 20h30

L'Escale, Tournfeuille

Réservation

Bach, père et fils

du jeudi 17 au vendredi 18 janvier à 20h30

L'Escale, Tournfeuille

Réservation

Flamenco

du mercredi 6 au jeudi 7 février à 20h30

L'Escale, Tournefeuille

Réservation

Pergolèse

du mardi 19 au mercredi 20 mars à 20h30

L'Escale, Tournefeuille

Réservation

Grieg

du mardi 2 au mercredi 3 avril à 20h30

L'Escale, Tournefeuille

Réservation

Tchaîkovski

du samedi 11 au dimanche 12 mai

L'Escale, Tournefeuille

Réservation

Vivaldi et Bach

du lundi 3 au mardi 4 juin à 20h30

L'Escale

Réservation