Accueil » Piano aux Jacobins

ACTUALITÉ

Piano nouvelle vague

Le mois de septembre renoue enfin avec le Festival International Piano aux Jacobins qui sonne la reprise de la vie musicale toulousaine avec sa 42ème édition. Au fil des ans, le Festival a noué des liens privilégiés avec certains interprètes. Ainsi en est-il avec la jeune et grande pianiste américaine Simone Dinnerstein, dont la crise sanitaire avait empêché la venue l’an dernier, pour la soirée inaugurale d’une 42e édition qui se clôturera avec Elisabeth Leonskaja, figure tutélaire du Festival.

Simone Dinnerstein © Lisa Marie Mazzucco

Lire la suite
Entre ces deux rendez-vous attendus, Piano aux Jacobins – dont on sait la profonde curiosité envers les jeunes interprètes – est heureux de présenter à nouveau des artistes qu’il a soutenus lors de ses tournées en Chine et au Japon : Marie-Ange Nguci, Nathanaël Gouin et Célia Oneto Bensaid. Piano aux Jacobins a été l’un des premiers à programmer Alexandre Kantorow (dès 2015 !), bien avant sa consécration au Concours Tchaïkovski. On le retrouve avec joie cette année, tandis qu’une autre découverte marquante se profile avec la venue du jeune israélien Tom Borrow.

Alexandre Kantorow © Sasha Gusov

De cette génération riche de personnalités remarquables le Festival accueille à nouveau Vadym Kholodenko et Matan Porat. La fidélité à la grande école française de piano se traduit quant à elle par la présence d’Emmanuel Christien, Varduhi Yeritsyan et Célimène Daudet. Le piano jazz sera comme toujours célébré : la présence de Shai Maestro en solo et de Dan Tepfer promet de combler tous les passionnés du genre. C’est une fois encore Axel Arno qui illustre à nouveau l’affiche du Festival, avec une large part de ciel bleu pour retrouver « l’instinct de ciel en chacun » lors de ces concerts.

Dan Tepfer © Josh Goleman


Tous les récitals toulousains débuteront à 20 h dans le mythique Cloître des Jacobins. Mercredi 8 : Simone Dinnerstein Couperin – Schumann – Glass – Couperin – Satie – Schumann Jeudi 9 : Vadym Kholodenko Bach – Beethoven – Rachmaninov Vendredi 10 : Tom Borrow Chopin – Shostakovich – Prokofiev Samedi 11 : Dan Tepfer Carte Blanche Jazz Mardi 14 : Alexandre Kantorow Brahms – Liszt – Brahms Mercredi 15 : Célimène Daudet Liszt – Scriabine – Liszt – Franck Jeudi 16 : Emmanuel Christien Haydn – Beethoven – Chopin – Séverac – Debussy Vendredi 17 : Shai Maestro Carte Blanche Jazz Lundi 20 : Marie-Ange Nguci Scriabine – Froberger – Beethoven – Ravel – Rachmaninov Mardi 21 : Varduhi Yeritsyan Liszt – Scriabine – Liszt – Scriabine – Liszt – Scriabine Mardi 22 : Matan Porat Six parties autour du Carnaval Op. 9 de Schuman Jeudi 23 : Nathanaël Gouin Mendelssohn – Fauré – Pierné – Vierne – Franck/Bauer – Franck Vendredi 24 : Elisabeth Leonskaja Mozart – Schubert –Brahms

Elisabeth Leonskaja © Marco Borggreve

A Saint-Orens/Altigone à 16 h aura lieu le récital suivant : Dimanche 26: Célia Oneto Bensaid Glass – Ravel – Pépin – Ravel – Glass – Ravel Serge Chauzy

du 08 au 16 septembre 2021

du 17 au 26 septembre 2021

Présentation

42e Festival Piano aux Jacobins Septembre 2021 Au fil des ans, Piano aux Jacobins a noué des liens privilégiés avec certains interprètes. Ainsi Simone Dinnerstein, dont la crise sanitaire avait empêché la venue l’an dernier, a-t-elle tenu à être présente pour la soirée inaugurale d’une 42e édition qui se clôturera avec Elisabeth Leonskaja, figure tutélaire du Festival.

Entre ces deux rendez-vous attendus, Piano aux Jacobins – dont on sait la profonde curiosité envers les jeunes interprètes – est heureux de présenter à nouveau des artistes qu’il a soutenus lors de ses tournées en Chine et au Japon : Marie-Ange Nguci, Nathanaël Gouin et Célia Oneto Bensaid. Piano aux Jacobins a été l’un des premiers à programmer Alexandre Kantorow (dès 2015 !), bien avant sa consécration au Concours Tchaïkovski. On le retrouve avec joie cette année, tandis qu’une autre découverte marquante se profile avec la venue de Tom Borrow. De cette génération riche de personnalités remarquables le Festival accueille à nouveau Vadym Kholodenko et Matan Porat. La fidélité à la grande école française de piano se traduit quant à elle par la présence d’Emmanuel Christien, Varduhi Yeritsyan et Célimène Daudet. Le piano jazz sera comme toujours célébré : la présence de Shai Maestro en solo et de Dan Tepfer promet de combler tous les férus du genre. Axel Arno illustre à nouveau l’affiche du Festival, avec une large part de ciel bleu pour retrouver « l’instinct de ciel en chacun » lors de nos concerts.

VIDÉOS

À L'AFFICHE