Contactez-nous
Mardi 27 Octobre 2020

Thibaut Garcia et le Concerto d’Aranjuez

Par Serge Chauzy

Le concert du samedi 31 octobre de la très populaire série Happy Hour de l’Orchestre national du Capitole reçoit la visite de l’un des plus célèbres musiciens de la Ville rose. Le Toulousain Thibaut Garcia, qui incarne aujourd’hui le renouveau la guitare, connaît un rayonnement qui a largement dépassé les limites de l’hexagone. Ce samedi-là, il partagera le plateau de la Halle aux Grains avec le jeune chef d’orchestre britannique Kerem Hasan, invité à diriger la formation symphonique toulousaine.

 

Thibaut Garcia © Marco Borggreve Erato Warner Classics

 

Rappelons que Thibaut Garcia a été formé au Conservatoire à rayonnement régional de Toulouse où il a obtenu son diplôme de

...

Le 11/11/11 à 11h11 étonnant non ?

samedi 14 novembre à 19h - Salle Léo Ferré (Daumazan s/Arize)

C’est un spectacle avec des textes de Pierre Desproges, des chansons de Pierre Desproges, des aphorismes de Pierre Desproges, et quelques surprises toutes desprogiennes elles aussi. Lui n’est pas là vu qu’il est mort. Un clin d’œil au clown perdu dans son éternité parce que, quand même, depuis un sale jour d’avril 1988, nous ici on s’rigole moins. Alors du coup, on commémarre. « Si les hommes font moins de conneries en février, c’est parce qu’ils n’ont que 28 jours », « L’adulte ne croit pas au Père Noël, il vote ».

« Si les Osages m’étaient contés… » : une exposition à Toulouse pour remonter aux sources du Peuple du Premier Homme

Par Elrik Fabre-Maigné

Jusqu’au 6 novembre 2020, à l’Ostal d’Occitània ( Maison de l’Occitanie ) 11 rue Malcousinat à Toulouse, Salle Antonin Perbosc, l’association Oklahoma-Occitània (OK-OC) présente en quinze panneaux une histoire extraordinaire à laquelle elle est étroitement liée, celle des Osages d’hier et d’aujourd’hui.

 

Affiche de Rosendo Li

 

Avec pour fil conducteur, d’une part, l’arrivée surprenante à Montauban en 1829 de trois Osages perdus (Little Chief, Big Soldier et Hawk Woman), l’hospitalité des Montalbanais qui les aidèrent à retourner dans leur pays ; d’autre part, la reprise de contact avec leurs descendants en 1989, les échanges culturels qui ont suivi et qui perdurent depuis plus

...

Le Fétichiste - Michel Tournier / Cie Beaudrain de Paroi

du mardi 3 au dimanche 8 novembre - Théâtre du Pavé (Toulouse)

Mr Martin, grand naïf, fétichiste et pickpocket récidiviste, provisoirement échappé d’un hôpital psychiatrique, ne se trouve pas franchement fou. Il se voit plutôt comme un être à destin, celui de la fanfreluche, de la belle toilette, du beau linge…

Il trouve dans la dentelle les fils de son destin, ainsi qu’une aubaine inattendue dans une petite culotte…L’imaginaire de Mr Martin est un imaginaire mental, tout dans sa démarche est ponctué de rêves et de fantasmes.

Il vit sa passion jusqu’au bout, jusqu’à la folie… et il convient de le respecter pour cela.Le fétichiste est avant tout une philosophie de vie qui prend pour

...

Rattrape ton Bach d’abord

Rattrape ton Bach d’abord : du 6 au 8 novembre prochains

Nous vivons une année d’une difficulté sans précédent, et sommes face à deux vérités contradictoires : le besoin de musique et de rencontre est plus fort que jamais, et les conditions de cette rencontre sont plus compliquées que jamais.

 

 

Face à ce défi, l’équipe de Passe ton Bach d’abord ne rend pas les armes, et propose une série d’événements autour de la Passion selon saint Jean, du 6 au 8 novembre 2020. A moins d’un mois de l’événement, impossible de savoir ce qui sera encore possible, mais impensable de ne pas préparer ce qui pourra être un des plus beaux événements musicaux et culturels de notre automne toulousain.

Mea Culpa • Victor Ginicis / Pierre-Olivier Bellec / Cie Avant L'Incendie (On verra demain)

jeudi 5 novembre 2020 - Théâtre Jules Julien

L’humanité, avide de la liberté aveugle de jouir sans entrave avec le plus d’intensité possible, court à sa perte… Convoquer sur la scène la figure millénaire et paradoxale de Lucifer qui incarne tout à la fois la connaissance et le progrès, la puissance libertaire, la tentation, la jouissance sans frein, l’amoralité, voilà le point de départ de cette création.

Convoquer un ange déchu pour questionner l’état du monde !

Lucifer revient, mais pas seul, avec des musiciens, et aussi un grand projet : celui de sauver le monde. Un dernier échange, méchant et drôle, une dernière provocation avant l’oubli, avant la fin. Avant qu’il ne soit trop tard.