Accueil » Les Grands Interprètes

ACTUALITÉ

Rencontre précieuse entre Bach et Haendel

Le bel ensemble Pygmalion, dirigé par Raphaël Pichon, retrouve enfin le chemin de la Ville rose à l’invitation de la saison de Grands Interprètes. Le 25 octobre prochain, en compagnie de la grande soprano Sabine Devieilhe, Pygmalion célèbre le dialogue significatif entre deux des plus grands compositeurs de toute l’histoire de la musique.

Raphêl Pichon et Sabine Devieilhe – Photo de Josep Molina/ Erato –

Lire la suite

Pygmalion, chœur et orchestre sur instruments d’époque fondé en 2006 par Raphaël Pichon, explore les filiations qui relient Bach à Mendelssohn, Schütz à Brahms ou encore Rameau à Gluck et Berlioz. En résidence à l’Opéra national de Bordeaux, Pygmalion se produit régulièrement sur les plus grandes scènes françaises et internationales.

Cet ensemble imaginatif s’attache à bâtir des programmes originaux mettant en lumières les faisceaux de correspondances entre les œuvres tout en retrouvant l’esprit de leur création : Mozart & The Weber SistersMiranda sur des musiques de Purcell, Stravaganza d’Amore – qui évoque la naissance de l’Opéra à la cour des Médicis, Enfers aux côtés de Stéphane Degout, le cycle Bach en sept paroles à la Philharmonie de Paris, ou encore Libertà ! – qui retrace les prémices du dramma giocoso mozartien. C’est d’ailleurs ce dernier programme que Pygmalion, Raphaël Pichon et ses solistes prestigieux avaient offert aux Toulousains en décembre 2019 dans le cadre de la saison Grands Interprètes.

L’ensemble revient donc à la Halle aux Grains en compagnie de la grande et indispensable soprano Sabine Devieilhe. Originaire de Normandie, Sabine Devieilhe a tout d’abord étudié le violoncelle et la musicologie. Voici qui explique probablement la parfaite musicalité de l’artiste, au-delà de ses incomparables qualités vocales. Parallèlement à sa formation de chanteuse au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, la jeune soprano colorature travaillait déjà avec les ensembles Pygmalion (Raphaël Pichon) et Les Cris de Paris (Geoffroy Jourdain). Outre ses succès sur les scènes lyriques internationales elle joue un rôle essentiel dans les programmes de Pygmalion.

Pygmalion © Piergab

Johann Sebastian Bach et Georg Friedrich Haendel sont associés dans le projet que Pygmalion vient présenter à Toulouse. Exactement contemporains (ils sont tous deux nés en 1685), les deux plus grands compositeurs de la période baroque se répondent, s’opposent ou se complètent tout au long d’un programme mêlant la voix et les instruments.

Voix magicienne et baguette de sourcier, Sabine Devieilhe et Raphaël Pichon partagent spiritualité et jubilation entre les deux emblèmes de la musique baroque.

Serge Chauzy

Lundi 25 octobre 2021 à la Halle aux Grains (20h00)

Saison 2021 / 2022

Présentation saison 2021/2022

Construire une saison, c’est comme préparer un voyage : on en rêve, on s’en réjouit à l’avance ! 

Ainsi, la saison débutera par un récital de piano de Krystian Zimerman, artiste rare et atypique. Puis le récital de Sabine Devieilhe, accompagnée par Pygmalion et Raphaël Pichon, présage d’un rendez-vous musical d’une grande profondeur. 

Grands Interprètes continue son compagnonnage avec les grands noms du jazz et c’est Wynton Marsalis qui sera à l’unisson de son orchestre Jazz at Lincoln Center.

Pour la première fois, en dehors de la scène parisienne, l’Orchestre national de l’Opéra de Paris avec son tout nouveau directeur musical Gustavo Dudamel. Puis Philippe Jaroussky, qui lui, embrassera un nouveau répertoire dicté par les cordes pincées de la guitare de Thibaut Garcia. Un autre récital de piano avec un virtuose né, prodige du piano, Evgeny Kissin. 

Marc Minkowski a convié le baryton Thomas Dolié pour interpréter avec les Musiciens du Louvre une nouvelle symphonie avec voix de Rameau.

Des transcriptions pour piano de Prokofiev écrites par Sergei Babayan seront jouées à deux pianos avec l’ineffable Martha Argerich.

Deux orchestres autrichiens emblématiques : le Wiener Symphoniker dirigé par Andrés Orozco-Estrada, son chef permanent avec en soliste la talentueuse violoniste norvégienne Vilde Frang et la Camerata de Salzbourg avec Fazil Say.

L’Orchestre Philharmonique de Radio France dirigé par son chef honoraire Myung-Whun Chung et Nicholas Angelich qui déploiera toutes les couleurs de sa pâte sonore dans le premier concerto de Brahms. Enfin, une résidence du Bolchoï pour deux soirées à ne pas manquer. 

Un voyage riche entre artistes habitués de la ville rose et nouveaux venus qui sauront vous faire partager l’amour de leur art. Nous vous souhaitons une très belle saison et nous espérons vous retrouver nombreux pour partager ces rendez-vous musicaux.

VIDÉOS

À L'AFFICHE

×