Contactez-nous
Vendredi 4 Décembre 2020

Au sommet

Par Jérôme Gac

À Toulouse, la saison musicale des Grands Interprètes est cette année placée sous le signe de la voix et du piano, à la Halle aux Grains.

Le répertoire baroque sera très présent à Toulouse au cours des premières semaines de la nouvelle saison des Grands Interprètes, saison prometteuse qui invite à la Halle aux Grains des musiciens incontournables. On retrouvera ainsi la diva Cecilia Bartoli  dans un récital plein de surprises dédié au castrat Farinelli. En compagnie de son ensemble Les Musiciens du Prince, elle mettra son admirable technique vocale au service du répertoire de cette star des chanteurs d’opéra au XVIIIe siècle, en interprétant la musique de Haendel et ses contemporains (Nicola Porpora, Johann Adoph Hasse, Antonio Caldara, etc.).

 

Helene Grimaud © Matt Hennek
Hélène Grimaud © Mat Hennek

 

Accompagné par l’ensemble Artaserse, le contre-ténor Philippe Jaroussky a choisi de son côté des airs du répertoire baroque italien, autour du thème «La vanità del mondo» (Antonio Maria Bononcini, Caldara, Hasse, etc.), tandis que l’immense John Eliot Gardiner et son ensemble l’English Baroque Soloists joueront notamment des concertos de Johann Sebastian Bach et de Georg Friedrich Haendel, et une suite symphonique tirée du « Zoroastre » de Jean-Philippe Rameau. Enfin, Haendel encore et toujours avec une version de concert de son opéra « Oreste », qui n’est autre qu’un pastiche (pot-pourri) confectionné en 1734 à partir d’une douzaine de ses opéras antérieurs – écrits sur plus de vingt-cinq ans. L’ensemble Il Pomo d’Oro et le jeune chef russe Maxim Emelyanychev seront de retour pour interpréter cet « Oreste », avec le contre-ténor Franco Fagioli dans le rôle-titre.

Le Chœur, les solistes et l’orchestre du Théâtre Bolchoï seront de nouveau au rendez-vous des Musicales franco-russes pour une version de concert de « la Fiancée du tsar », chef-d’œuvre lyrique de Nikolaï Rimski-Korsakov dirigé par Tugan Sokhiev. Lors d’un second concert, ils joueront les « Danses Polovtsiennes », extraites de l’opéra d’Alexandre Borodine « le Prince Igor », et la Deuxième symphonie de Sergueï Rachmaninov. Habitués de la Halle aux Grains, le Budapest Festival Orchestra et son chef Iván Fischer ont notamment mis à leur programme la Quatrième symphonie de Ludwig van Beethoven et le Deuxième concerto de Franz Liszt, qui sera interprété par le jeune painiste Alexandre Kantorow – premier Français vainqueur du prestigieux concours Tchaïkovski de Moscou.

 

Tugan Sokhiev © Marco Borggreve

Tugan Sokhiev © Marco Borggreve

 

Le pianiste et chef d’orchestre hongrois András Schiff est attendu avec la prestigieuse Staatskapelle de Dresde, un des plus anciens orchestres au monde, pour jouer des concertos de Joseph Haydn et de Wolfgang Amadeus Mozart, ainsi que la « Symphonie écossaise » de Felix Mendelssohn. Au printemps, trois pianistes se produiront en solo: la Française Hélène Grimaud (photo) donnera un récital en forme de méditation (Claude Debussy, Érik Satie, Frédéric Chopin, Robert Schumann, etc.) ; le Russe Daniil Trifonov jouera des sonates de Karol Szymanowski, Carl Maria von Weber et Johannes Brahms ; le Brésilien Nelson Freire reviendra en clôture de saison. En duo, le violoniste Renaud Capuçon et le pianiste David Fray interpréteront des pièces de Johann Sebastian Bach et de Franz Schubert. Enfin, les King’s Singers, fameux sextuor vocal britannique, balaieront un large répertoire à la recherche de l’harmonie, thème de leur concert.

Jérôme Gac
pour le mensuel Intramuros

Le Cercle des Grands Interprètes

Les Grands Interprètes