Jean-Edern Hallier, l"idiot insaisissable

Les Chroniqueurs

Jean-Claude Lamy

Par Christian Authier


C’était Jean-Edern…


Avec Jean-Edern Hallier, L’idiot indispensable, Jean-Claude Lamy signe un livre éblouissant sur un écrivain hors normes.

 

Et si Jean-Claude Lamy avait écrit le meilleur livre «de» Jean-Edern Hallier ? C’est finalement ce que l’on se dit en ayant terminé cette biographie-fleuve de 600 pages qui reflète sans doute mieux la vérité de l’écrivain et polémiste que ses propres livres dont les meilleurs se nomment Le premier qui dort réveille l’autre, L’Évangile du fou et Je Rends Heureux. D’ailleurs, Hallier n’était pas dupe en disant «Mon chef-d’œuvre, c’est ma vie». Son père, le général André Adolphe Hallier, regrettait qu’il ne soit pas passé par la case prison : «Un an à la bastille, il aurait pu écrire un grand roman».


Lire la suite...






























    

    Je peux très bien me passer de toi

    de Marie Vareille

    Par Brice Christen


    Annoncé comme le roman comédie de l’été, le second roman de Marie Vareille demeurait plein de promesses lors de sa réception, une lecture de 315 pages achevée en une semaine pour un contenu réellement plaisant.


    Petite crainte en découvrant le pitch, après que ce roman m’ait été conseillé par une consœur blogueuse , que ce livre soit une narration … fémino-féminine, si je puis dire. Que nenni, le doute fut vite balayé et ce roman plaira sans nul doute à tous les sexes.

     

    Le pitch est d’ailleurs plutôt original : deux amies, Constance et Chloé, se lancent le défi pour l’une de coucher avec un inconnu le premier soir, pour l’autre de s’abstenir pendant six mois. Deux personnages, deux psychologies, mais tout aussi attachantes. Autant commencer par ma préférée.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email