Jean-Edern Hallier, l"idiot insaisissable

Les Chroniqueurs

Jean-Claude Lamy

Par Christian Authier


C’était Jean-Edern…


Avec Jean-Edern Hallier, L’idiot indispensable, Jean-Claude Lamy signe un livre éblouissant sur un écrivain hors normes.

 

Et si Jean-Claude Lamy avait écrit le meilleur livre «de» Jean-Edern Hallier ? C’est finalement ce que l’on se dit en ayant terminé cette biographie-fleuve de 600 pages qui reflète sans doute mieux la vérité de l’écrivain et polémiste que ses propres livres dont les meilleurs se nomment Le premier qui dort réveille l’autre, L’Évangile du fou et Je Rends Heureux. D’ailleurs, Hallier n’était pas dupe en disant «Mon chef-d’œuvre, c’est ma vie». Son père, le général André Adolphe Hallier, regrettait qu’il ne soit pas passé par la case prison : «Un an à la bastille, il aurait pu écrire un grand roman».


Lire la suite...






























    

    Les Pontons amoureux de Paul Valéry

    "Lettres à Jean Voilier", recueil de Paul Valéry

    C’est au coin du feu ou blotti sous un plaid anglais qu’il faut lire les « Lettres à Jean Voilier » que viennent de publier les éditions Gallimard. Dans ce beau recueil qui rassemble un choix de lettres inédites parmi les six cent cinquante expédiées par leur auteur entre 1937 et 1945, se consume sous nos yeux la passion éperdue d’un monumental poète vieillissant pour une apprentie romancière doublée d’une redoutable séductrice de plus de trente ans sa cadette.

     

    Banale histoire ? Pas vraiment, car l’homme emporté par la passion au crépuscule de sa vie n’est autre que l’immense Paul Valéry (1871-1945), le poète de « La Jeune Parque », du « Cimetière marin » et de « Charmes », le père de « Monsieur Teste », l’immortel auteur de la réponse au discours de réception du maréchal Pétain à l’Académie française.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email