Jean-Edern Hallier, l"idiot insaisissable

Les Chroniqueurs

Jean-Claude Lamy

Par Christian Authier


C’était Jean-Edern…


Avec Jean-Edern Hallier, L’idiot indispensable, Jean-Claude Lamy signe un livre éblouissant sur un écrivain hors normes.

 

Et si Jean-Claude Lamy avait écrit le meilleur livre «de» Jean-Edern Hallier ? C’est finalement ce que l’on se dit en ayant terminé cette biographie-fleuve de 600 pages qui reflète sans doute mieux la vérité de l’écrivain et polémiste que ses propres livres dont les meilleurs se nomment Le premier qui dort réveille l’autre, L’Évangile du fou et Je Rends Heureux. D’ailleurs, Hallier n’était pas dupe en disant «Mon chef-d’œuvre, c’est ma vie». Son père, le général André Adolphe Hallier, regrettait qu’il ne soit pas passé par la case prison : «Un an à la bastille, il aurait pu écrire un grand roman».


Lire la suite...






























    

    Sur les traces d’Aloïs

    Central Park de Guillaume Musso

    Il est – trop – facile d’écrire à partir des romans de Guillaume Musso que cet écrivain français a le trait léger, le style simple, des histoires toujours un peu semblables et que sais-je d’autre. Et alors ? Sous réserve que ces assertions soient exactes, faut-il à tout prix ne lire que des proses compliquées, des histoires tordues racontées avec un style ampoulé ?


    Le moins que l’on puisse dire est que ce romancier, qui signe ici son onzième roman chez cet éditeur alors qu’il fête ses 40 ans, a trouvé son public. Soulignons que trois de ses livres ont déjà donné lieu à des adaptations cinématographiques. D’accord, il est difficile de ne pas reconnaître des « recettes » dans la production de ce jeune auteur.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email