Jean-Edern Hallier, l"idiot insaisissable

Les Chroniqueurs

Jean-Claude Lamy

Par Christian Authier


C’était Jean-Edern…


Avec Jean-Edern Hallier, L’idiot indispensable, Jean-Claude Lamy signe un livre éblouissant sur un écrivain hors normes.

 

Et si Jean-Claude Lamy avait écrit le meilleur livre «de» Jean-Edern Hallier ? C’est finalement ce que l’on se dit en ayant terminé cette biographie-fleuve de 600 pages qui reflète sans doute mieux la vérité de l’écrivain et polémiste que ses propres livres dont les meilleurs se nomment Le premier qui dort réveille l’autre, L’Évangile du fou et Je Rends Heureux. D’ailleurs, Hallier n’était pas dupe en disant «Mon chef-d’œuvre, c’est ma vie». Son père, le général André Adolphe Hallier, regrettait qu’il ne soit pas passé par la case prison : «Un an à la bastille, il aurait pu écrire un grand roman».


Lire la suite...






























    

    C’était Rohmer…

    "Friponnes de porcelaine" de Eric Rohmer

    Antoine de Baecque et Noël Herpe signent une magistrale et passionnante biographie du cinéaste de Ma nuit chez Maud et des Nuits de la pleine lune.


    Le cinéma d’Eric Rohmer (1920-2010) a d’abord été une école de liberté et d’indépendance. Durant quasiment un demi-siècle, il a construit une œuvre imposante (vingt-cinq longs-métrages) qui ne devait rien aux modes et qui ne ressemblait qu’à lui. Ainsi, ce n’est qu’au milieu des années soixante que le «système Rohmer» se met en place après avoir créé en 1962 avec Barbet Schroeder la maison de production Les Films du Losange qui lui donnera une totale souveraineté artistique.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email