Un évément publié sur Culture 31 - Mail

Destinataire(s) : (Pour entrer plusieurs mails, séparez les par des virgules "," )

Objet :

Message :


Du piano à la baguette


Une chronique de Jérôme Gac


À la Halle aux Grains, Christian Zacharias interprète un concerto de Mozart avec l’Orchestre national du Capitole de Toulouse et dirige des œuvres de Schubert.

Après avoir interprété à la Halle aux Grains le Cinquième concerto de Beethoven, en ouverture de saison sous la direction de Tugan Sokhiev, Christian Zacharias prend cette fois la baguette lors d’un second concert cette saison avec l’Orchestre national du Capitole de Toulouse. Né en 1950, ce pianiste allemand très réputé a entrepris depuis vingt-cinq ans une carrière de chef d’orchestre, et a notamment enregistré l’intégrale des concertos de Mozart avec l’Orchestre de chambre de Lausanne. Il a choisi de livrer à la Halle aux Grains sa version du Dix-septième concerto de Wolfgang Amadeus Mozart, qu’il dirigera du clavier. Composé en 1784, c’est l’un des rares qu’il n’a pas écrit pour lui-même. Il fut en effet créé la même année par la dédicataire, Barbara Ployer, une élève du musicien alors âgé de 28 ans - il lui avait également dédié son Quatorzième concerto pour clavier. Trop méconnue, cette pièce gracieuse et lumineuse est dotée d’une partie de piano virtuose et d’un Andante d’une grande délicatesse, où la flûte, le hautbois et le basson entame un dialogue d’une pure beauté. On attend avec impatience l’interprétation de Christian Zacharias, pianiste dont le style simple et délicat fait toujours merveille dans le langage classique.

Le [...]

Un événement publié sur Culture 31