Juste la fin du monde

de Xavier Dolan

Le dangereux retour du Fils Prodigue

Par Robert Pénavayre


Le dernier opus de Xavier Dolan, récompensé à Cannes par le Grand Prix ainsi que le Prix du Jury œcuménique, est une véritable parabole d’une autre parabole, celle du Fils Prodigue, histoire que raconte Jésus et que rapporte Saint Luc dans son Evangile.

 

Pour l’heure, le réalisateur québécois s’inspire plus directement et très précisément de la pièce éponyme de Jean-Luc Lagarce (1957-1995). Où il est question de Louis, un jeune écrivain ayant quitté brutalement sa famille plus de dix ans auparavant et qui, se sachant condamné par une maladie sans appel, veut renouer les liens rompus avec les siens, leur annoncer sa fin prochaine, retrouver ses racines, peut-être aussi demander pardon avant le grand saut. Autour de la table qui l’accueille sans enthousiasme sont donc réunis sa mère, Antoine son frère ainé et sa femme Catherine, dont Louis fait la connaissance, et sa sœur Suzanne.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email