Florence Foster Jenkins

Stephen Frears

Elle se rêvait diva…

par Robert Penavayre


Florence Foster Jenkins (1868-1944) fut au début du siècle précédent une drôle de célébrité. Drôle car cette Américaine, millionnaire par héritage, était non seulement un mécène plus qu’entouré tant ses largesses étaient sans fin, mais également une « cantatrice ». Les guillemets s’imposent cependant quant à cette appellation. En effet, certainement un rien fragile psychologiquement, Florence, passionnée d’opéra, rêva toute sa vie qu’elle était bel et bien une cantatrice. Certes, elle prit quelques cours, mais, rien à faire, l’organe, comme disent les professionnels du chant, n’était pas là.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email