La Forêt de Quinconces

Grégoire Leprince-Ringuet

La Forêt de Quinconces, de Grégoire Leprince-Ringuet

par Carine Trenteun


Dès la première scène, on est surpris par les dialogues très écrits, un phrasé à la limite de la déclamation. Le doute d’être dans du théâtre filmé s’estompe vite : c’est bel et bien de la poésie. Les amoureux se déchirent en vers : Ondine (Amandine Truffy) quitte Paul (Grégoire Leprince-Ringuet), qui se se tourne alors vers Camille (Pauline Caupenne) pour se venger des femmes.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email