National Gallery

Un film de Frederick Wiseman

Frederick Wiseman est un grand enfant aux oreilles de lutin. Un grand enfant qui promène depuis près de 86 balais un oeil curieux, intéressé, humaniste (mais ça, c’est une condition essentielle lorsqu’on réalise des documentaires) et qui pose sa caméra dans des lieux uniques, pour filmer les gens, mais je veux dire les Filmer, vraiment.


Au vu de son âge respectable, sa carrière ne date pas d’hier. Dès la fin des années soixante, il signe son premier documentaire en s’installant dans un hôpital pour criminels psychopathes. Inventant une nouvelle forme de travail, il passe beaucoup de temps en amont avec ses protagonistes (pour mieux se faire oublier lorsqu’il passera au tournage proprement dit), n’utilisant aucun commentaire ou voix – off, déterminant son sujet au cours du tournage, produisant des films à la longueur conséquente (on flirte souvent avec les 3 heures chez lui) et privilégieant le plan – séquence.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email