Rencontre avec Cédric Klapisch, réalisateur de « Casse-tête chinois »

Depuis 2002, Cédric Klapisch invite le public à suivre le chemin tortueux de la vie de Xavier (Romain Duris). La fraîcheur de L’Auberge espagnole (2002) avait séduit toute une génération, se reconnaissant dans cette phase où l’on doit trouver sa voie professionnelle, entre la raison et ses désirs. Les Poupées russes (2005) confirmait l’empathie pour ce trentenaire et sa bande de copains – Wendy l’Anglaise (Kelly Reilly), Isabelle la Belge (Cécile de France) et son ex-amoureuse Martine (Audrey Tautou) – dans sa quête pour trouver LA fille et devenir écrivain.

 

Dans Casse-tête chinois, Xavier a désormais 40 ans. Ses deux romans ont été des succès, et il s’interroge sur la direction à prendre : Wendy l’ayant quitté pour vivre auprès de son nouvel amoureux new-yorkais, Xavier s’installe lui aussi à Manhattan, pour se rapprocher de ses enfants. Il doit écrire son troisième roman, trouver un appartement, s’occuper de son divorce, épouser une américaine pour obtenir la carte de séjour et trouver sa place auprès du bébé d’Isabelle et de son amoureuse (puisqu’il est en le géniteur). Le duo Romain Duris – Cédric Klapish se reforme pour la septième fois, et il fonctionne toujours aussi bien.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email