9 mois ferme

un film de Albert Dupontel

Albert Dupontel est dingue. ça se voit plutôt bien, surtout dans son oeil gauche.

 

Cet oeil, très noir, qui dévie légèrement de sa trajectoire et qui lui donne fatalement cet air bancal, imprévisible. Mais Albert Dupontel n’est pas que ça, il est beau aussi (bien que cela n’ait pas grand – chose à voir avec notre sujet du jour, je vous l’accorde). Albert Dupontel a surtout fait du chemin depuis ce temps où dans une émission télé dont le concepteur a relancé depuis la consommation d’huile et d’aromates, entre deux contorsionnistes chinois jonglant avec des caniches enflammés et un ventriloque auvergnat s’essayant au slam, il venait interpréter des sketchs sur la destinée de Rambo ou le passage du bac d’un cancre. Il dénotait au milieu de tout ça Albert avec son physique de lutteur, ses personnages sous mescaline et son débit mitraillette.


Lire la suite...
Partager
Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email