Ballet du Capitole

.

Présentation

zenith

Le Ballet du Capitole est l'une des meilleures compagnies classiques et néoclassiques de France. Composée de 35 danseurs de diverses nationalités, elle travaille régulièrement avec des chorégraphes contemporains, enrichissant sans cesse son répertoire.

Avec sa deuxième saison à la tête du Ballet du Capitole, Kader Belarbi confirme sa volonté de préserver le répertoire classique et de s’ouvrir aux oeuvres contemporaines. Reflet de la diversité de l’art chorégraphique, cette nouvelle programmation du Ballet du Capitole se déroulera à travers cinq programmes, composés presque exclusivement d’entrées au répertoire.

Le premier nous plongera dans un parcours initiatique, celui de la Belle dans La Bête et la Belle, réinterprétation par Kader Belarbi du célèbre conte de Madame Leprince de Beaumont.

Deux rendez-vous feront la part belle à la Russie avec en premier lieu une soirée dédiée à un monstre sacré de la danse : Rudolf Noureev. Étoile des années Noureev à l’Opéra de Paris, Kader Belarbi a tenu à rendre hommage au célèbre danseur. Il choisit pour cela plusieurs extraits des grands chefs-d’oeuvre du répertoire russe chorégraphiés par Rudolf Noureev : Le Royaume des Ombres (acte III) de La Bayadère, Pas de deux de La Belle au bois dormant, dernier acte de Don Quichotte… offrant aux danseurs du Ballet du Capitole l’occasion de se confronter à un remarquable exercice de style académique. En écho à cet hommage dansé, le Théâtre du Capitole proposera une exposition de photographies consacrée à Rudolf Noureev.
Avec le programme Pâques russes, le Ballet du Capitole nous offrira ensuite un aperçu de près de quatre-vingt ans de danse russe, du grand ballet académique du Mariinsky avec le Grand Pas de Paquita de Petipa à l’émergence de la danse néoclassique avec Le Fils Prodigue de Balanchine, en passant par toute la technique et le lyrisme de Chopiniana de Fokine.

Jean-Sébastien Bach sera le fil conducteur du programme Bach Suites constitué de trois pièces stylisées, chorégraphiées sur la musique du compositeur allemand : Bach Suites III de Kader Belarbi et Françoise Denieau d’après Francine Lancelot, A Million Kisses to my Skin de David Dawson et Groosland de Maguy Marin.

En dépit de son titre, Valser, le programme de clôture de la saison nous plongera dans l’univers du tango, vu par la chorégraphe Catherine Berbessou comme un véritable combat.

Plan d'accès

icon

JavaScript must be enabled in order for you to use Google Maps.
However, it seems JavaScript is either disabled or not supported by your browser.
To view Google Maps, enable JavaScript by changing your browser options, and then try again.