Camille Pujol, jeune auteure ariégeoise en signature pour son premier roman

Les Chroniqueurs

samedi 28 janvier - Librairie Gibert Joseph

Nous avons le grand plaisir de vous annoncer la venue de Camille Pujol, toute jeune auteure ariégeoise, qui viendra signer son premier roman, "Blue", récemment paru aux éditions Michel Lafon, le samedi 28 janvier à partir de 15h00 au rayon Jeunesse de notre librairie.

 

Âgée de 16 ans et native de Pamiers, Camille Pujol a d'abord été plébiscitée par les millions de lecteurs et lectrices de la plate-forme de lecture Wattpad, qui l'ont placée parmi les dix auteurs français les plus lus sur ce site.

 

Pour sa première publication papier, elle nous livre l'histoire d'une jeune fille aux cheveux bleus, Blue, 17 ans, qui tente de s'adapter à son nouveau lycée tout en sauvegardant les secrets qui l'ont obligée à déménager...


Lire la suite...






























    

    La regrettable importance de la beauté

    d’Amanda Filipacchi

    Sujet sociétal

    Par Robert Pénavayre

     

    Inutile de tourner autour du problème pendant cent sept ans, le dernier roman d’Amanda Filipacchi n’est pas d’une écriture très recherchée ni d’un style souverain et encore moins affirmé. Et pourtant, le sujet ici abordé est loin d’être neutre et on peut encore moins l'accuser d'appartenir à la panoplie des thèmes à la mode. La romancière s’attaque de front au problème de l’apparence, un fait de société qui, en ces temps de peopolisation à outrance par médias interposés, fait des ravages considérables dans notre civilisation.


    S’il n’est pas question ici d’entrer dans un débat philosophique sur la question du Beau à travers les âges, la romancière aborde le sujet par le biais d’une poignée d’amis vivant à New York, un brin fantaisistes, ayant constitué un groupuscule extrêmement fermé baptisé pompeusement « Les chevaliers de la création ». En plus de problèmes d’égos surdimensionnés, selon la formule, ils vivent des relations plus que complexes avec les autres, et plus particulièrement, ceux du sexe opposé.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email