Contactez-nous
Vendredi 22 Novembre 2019

First Trip • d’après Jeffrey Eugenides / Katia Ferreira / Le 5ème Quart

du mercredi 20 au vendredi 22 novembre à 20h00 – Théâtre Sorano

Après avoir été porté à l’écran par Sofia Coppola en 1999, Katia Ferreira propose une adaptation théâtrale de Virgin Suicides, le roman de Jeffrey Eugenides.

Milieu des années 1970, dans la banlieue tranquille de Détroit, cinq soeurs se donnent la mort. La sidération est totale. Rien dans l’apparente normalité de la famille Lisbon ne laissait présager le suicide de ces sœurs. Vingt ans après, leurs jeunes voisins, devenus pères de famille, n’ont rien oublié de ce drame dont l’énigme reste entière. Ils ré-ouvrent l’enquête et tentent de donner un sens aux faits, aux témoignages et à toutes les pièces à conviction collectés au fil

...

Les Faux British

vendredi 22 novembre à 20h30 - Théâtre Musical Pibrac

Un triomphe, un tourbillon de catastrophes et beaucoup de folie …

Imaginez 7 amateurs de romans noirs anglais qui décident de créer un spectacle alors qu’ils ne sont jamais montés sur scène ! Ils ont choisi une pièce inédite, un véritable chef d’œuvre écrit par Conan Doyle lui-même (enfin, c’est ce qu’ils prétendent !)…

L’action se situe fin XIXème, dans un superbe manoir, lors d’une soirée de fiançailles, en plein cœur de l’Angleterre. Les festivités vont enfin commencer quand un meurtre est commis.Chacun des invités présents dans le château devient alors… un dangereux suspect.Nos valeureux « comédiens d’un soir » vont très vite

...

La Petite Fille et le Corbeau • Daniel Lemahieu / Cie Mouka

du jeudi 21 au samedi 23 novembre - Odyssud

Un conte fabuleux et fragile, qui célèbre l’amour et la vie.

Astucieusement adapté d’un texte de Daniel Lemahieu, ce conte contemporain s’adresse, avec humour et tendresse, aux enfants qui vivent, pour beaucoup, la nouvelle réalité de la famille occidentale. L’histoire, transposée dans un Japon imaginaire, est la rencontre d’une petite fille oubliée par son papa et d’un corbeau qui n’a plus de compagne. Dans leur environnement parfois

hostile, la fillette et l’animal auront raison des pièges. Le conte se dessine à la craie au fur et mesure du spectacle pour laisser son empreinte et dire que cela peut bien se terminer.

Sellig • Épisode 5

vendredi 22 novembre à 21h00 - Altigone

En 20 ans de carrière, SELLIG s’est produit sur toutes les scènes parisiennes et françaises. Ce 5ème épisode, aussi délirant que familial, nous entraîne dans l’exploration de notre quotidien riche de situations à la fois agaçantes et drôles. SELLIG nous emmène à la montagne avec sa sœur et son célèbre beau-frère Bernard pour un séjour plus que mouvementé, et nous apprend à garder notre calme dans les embouteillages.

Un homme qui fume c’est plus sain • Leslie Bernard / Collectif Bajour

jeudi 21 et vendredi 22 novembre à 20h30 – Théâtre Sorano

Sept frères et sœurs se retrouvent à l’occasion des obsèques du père… Ils se sont perdus de vue depuis longtemps. Il y a ceux qui sont partis et ceux qui sont restés, sommés de revenir pour la cérémonie. Comment se parler après tant d’années d’absence ? Comment se souvenir et se reconnaître ? Et surtout, qu’est-ce qui les a éloignés pendant tout ce temps ? Une fratrie joyeuse et vivante, déchirée par les non-dits et un obscur secret.

Cette création collective forgée à partir des propositions de chacun, improvisations, références (Retour à Reims de Didier Eribon, La Misère du monde de Bourdieu, et des textes de Lagarce …), se nourrit de

...

Nuit et Jour • Cie Process

vendredi 22 novembre à 20h00 - Le Vent des Signes (Toulouse)

Dans le cadre du festival [et + si affinités], CIE PROCESS (Toulouse) | NUIT ET JOUR |Matthieu Cottin - Marielle Hocdet - Mathilde Olivares

Entre noir, pénombre et éblouissement, le corps des danseurs accueille les perturbations des sens et les variations d’état pour révéler un dialogue entre mouvements diurnes et nocturnes. De l’élan et l’éclat du geste diurne à l’imprévisible et l’étrange du mouvement nocturne, la chorégraphie joue d’un mouvement en dialogue avec la lumière, son intensité, ses directions.Le trio plonge dans le mouvement comme des noctambules dans une fête. Empruntant au jour ses couleurs, à l’imaginaire de la nuit son

...