Accueil » Le chant du vertige • Cie Lapsus

Le chant du vertige • Cie Lapsus

by Bruno del Puerto

AVANT-PREMIÈRE
Le vertige c’est quand les certitudes s’échappent. Le vertige c’est quand les repères se distordent. Et le vertige, c’est aujourd’hui. 

Quand quelque chose cède sous nos pieds, tous les repères disparaissent brutalement. Le réel, soudain, nous glisse entre les doigts. Tout bascule. Une bascule où les possibles s’ouvrent à nous. Ce lieu du fragile, de l’incertain, du sensible. 

Il nous plaît de voir que les effondrements à l’œuvre portent, en creux, un élan de vie. 

Quel est ce devenir en germe après une supposée destruction (biodiversité, structuration sociale, modèle de pensée…) ? Nous allons constater les traces, écouter ces empreintes : que reste-t-il de visible et de sensible après le passage d’une catastrophe naturelle ou après le passage d’un corps sur un autre ? Que reste-t-il de vivant malgré le déclin de la biodiversité, que reste-t-il de vibrant après le passage d’un cerf-volant ? Qu’est ce qui résonne émotionnellement après une rencontre ? 

Respirer. Accueillir. Laissez-passer. Résilience salutaire. 


CIE LAPSUS

La Cie Lapsus a été fondée en 2010 par six artistes de cirque. Après 250 représentations de Six pieds sur terre (2011) et Boutelis (2016) elle poursuit avec Le chant du vertige (2021) sa déclinaison d’un cirque sensible, esthétique et engagé. 

Après deux mises en scène signées par Johan Lescop, la Cie Lapsus, séduite par l’éclectisme de son parcours, choisit de collaborer avec Pierre Tallaron pour cette nouvelle création. Comédien de formation, il a créé, joué, écrit aussi bien pour le théâtre que pour la danse, le cirque ou la vidéo. La danseuse, quant à elle, développe un langage corporel différent et complémentaire de celui des circassiens. 

L’un comme l’autre vont enrichir l’équipe de leurs expériences nuancées, de leurs regards singuliers, pour élargir le champ des possibles de la compagnie. 

En conservant une direction artistique collégiale, la Cie Lapsus réaffirme enfin sa volonté d’inscrire la notion de collectif au cœur de son projet, tant dans les partis pris artistiques que dans son fonctionnement quotidien. 


DISTRIBUTION

Danseuse : Lucile Guin

Voltigeuse : Analia Vincent 

Monocycliste, voltigeur : Jonathan Gagneux 

Porteur, cerf-voliste : Julien Amiot

Jongleur : Florent Lestage

Jongleur : Stéphane Fillion 

Porteur : Valérian Moutier 

Metteur en scène : Pierre Tallaron

Créateur lumière, régisseur général : Matthieu Sampic

Compositeur musical, graphiste : Marek Hunhap

avec la participation de Pierre Ducrozet


La Grainerie

Samedi 13 novembre 2021 à 20h30

Site Internet  •  Billetterie en ligne