Contactez-nous
Dimanche 21 Octobre 2018

Odyssud

Danser à la « Vertikal »

Par Léa Guichou

Il n’en finit plus de revisiter le hip-hop ! Après le succès de Pixel l’an dernier, Mourad Merzouki revient à Odyssud avec Vertikal. Dans ce nouveau spectacle, les danseurs prennent leur envol grâce à la complicité de la compagnie Retouramont, spécialiste de la danse aérienne. Entretien avec son directeur, Fabrice Guillot.

 

VERTIKAL 1 © Laurent Philippe  Vertikal © Laurent Philippe

 

Toujours à la recherche de nouveaux croisements entre le hip-hop et d’autres pratiques artistiques, dans Vertikal Mourad Merzouki fait la part belle à la danse… verticale. Les danseurs explorent un nouvel espace, aérien. Ils ont travaillé pendant plusieurs semaines avec la compagnie Retouramont, spécialisée dans les techniques de danse verticale. Rencontre avec Fabrice Guillot, le directeur de la compagnie.

Lire la suite...

VERTIKAL Fabrice PortraitQuel dispositif avez-vous mis en place pour le spectacle Vertikal ?

Le dispositif s’est développé petit à petit. Nous avons d’abord rencontré l’équipe de Mourad lors d’une semaine d’exploration. En tant que compagnie de danse verticale, nous étions curieux d’essayer nos outils avec un autre langage, celui de la danse hip-hop, de voir comment ces outils pouvaient transformer la danse. Nous avons essayé différents agrès, des cordes avec des poulies, des palans … Finalement le désir a été partagé d’aller plus loin et de s’engager sur la création de Vertikal.

 

Les danseurs ont dû apprivoiser une nouvelle technique ; comment s’est passée votre collaboration ? Ont-ils rencontré des difficultés ?

Tout l’enjeu était qu’ils arrivent à dépasser la nouveauté. Au début, c’était presque un frein. Ils ont eu l’impression que ça les empêchait de travailler, de développer leur répertoire, mais progressivement ce frein s’est atténué. Ils ont commencé à s’habituer et ils ont même réussi à inventer de nouvelles choses qu’ils n’auraient pas pu réaliser sans ce dispositif. C’est là où c’est devenu vraiment intéressant.

Qu’est-ce que cela change dans le rapport des danseurs à l’espace ?

Tout le système que nous avons mis en œuvre permet de créer des moments de suspension dans le mouvement, comme si la gravité se transformait, comme si on pouvait distendre le temps. Mais nous avons choisi de ne pas utiliser cette suspension de façon continue, pour que ce soit presque des moments subliminaux où on se demande : « Est-ce que j’ai bien vu, est-ce que le danseur a réussi à rester en l’air quelques secondes de plus que ce que la nature permet normalement ? ». L’objectif était de proposer avec ce dispositif une danse hip-hop augmentée, qu’elle soit encore plus miraculeuse que ce qu’elle est en réalité. J’ai la sensation en tant que spectateur de hip-hop que c’est une danse qui a un petit côté miraculeux dans le sens où les danseurs ont des aptitudes que n’ont pas le commun des mortels ; d’autres articulations, d’autres muscles qui leur permettent de s’engager dans des mouvements inédits. La corde permet d’aller encore plus loin dans ce « miracle ».

 

Vous-même, comment en êtes-vous arrivé à pratiquer la danse verticale ?

Je suis arrivé à la danse verticale par l’escalade puisque j’étais grimpeur dans un premier temps. Ce qui me plaisait dans l’escalade c’est la recherche du mouvement, un mouvement complètement délié, fluide, ample, très précis. Il y avait beaucoup d’ingrédients qui pouvaient correspondre à la danse. Petit à petit, j’ai transformé cette aptitude à évoluer à la verticale pour passer de l’escalade à la danse. Je me suis retrouvé dans des compagnies de danse contemporaine et ensuite j’ai monté ma propre compagnie il y a trente ans.

La danse verticale est-elle connue et développée en France ?

Médiatiquement c’est une discipline qui émerge, qui a environ trente ans d’existence. Nous étions vraiment pionniers. Aujourd’hui c’est en croissance exponentielle. Il y a trente ans nous étions trois ou quatre compagnies dans le monde et là on doit être à deux cents. Et puis il y a plein de croisements, d’hybridations avec d’autres pratiques artistiques voire même des chercheurs, des sociologues, des philosophes ou des architectes qui s’intéressent à cette discipline.

Léa Guichou

Billetterie en Ligne


Vertikal, à voir du 16 au 20 octobre à Odyssud.

Compagnie Käfig / Direction artistique et chorégraphie Mourad Merzouki / Création musicale Armand Amar / Avec 10 danseurs / Mise en espace des techniques aériennes Fabrice GuillotDenis Welkenhuyzen (Cie Retouramont)

 

Crédits photo : Laurent Philippe, Fabrice Guillot


 Espace culturel pluridisciplinaire de la ville de Blagnac ouvert au public en 1988, Odyssud est l’un des plus grands équipements culturels de la région Midi-Pyrénées.


En lisière du parc du Ritouret et de son lac, ce bâtiment, conçu comme une pyramide éclatée autour d’un forum couvert, regroupe divers espaces essentiellement culturels et artistiques, notamment une grande salle de spectacles de 950 places, une médiathèque, une ludothèque, et une salle d’exposition.

Depuis 1997, le Petit Théâtre Saint-Exupère, salle de spectacle aménagée dans une ancienne chapelle, situé à proximité du centre ancien de Blagnac, vient compléter l’équipement et a fait l’objet d’une rénovation au cours de l’été 2009.

 

Katia et Marielle Labèque

samedi 22 septembre 20h30 - Grande Salle

Musique

Réservation

Sutra

du mardi 25 au mercredi 26 septembre - Grande Salle

Danse

Réservation

Bigre - mélo burlesque

du vendredi 28 au dimanche 30 septembre - Grande Salle

Théâtre

Réservation

La Perruche

du lundi 1er au mardi 2 octobre - Grande Salle

Théâtre

Réservation

L'amour divin

mercredi 3 octobre à 20h30 - Cathédrale Saint Etienne

Musiques anciennes

Réservation

Les Franglaises

du mercredi 3 au dimanche 7 octobre - Grande Salle

Spectacle musical

Réservation

Manu Payet

du lundi 8 au mercredi 10 octobre - Grande Salle

Humour

Réservation

Vous n'aurez pas ma haine

du jeudi 11 au vendredi 12 - L'Aria, Cornebarrieu

Théâtre

Réservation

En attendant le Petit Poucet

samedi 13 octobre à 17h - Salle d'Exposition

Théâtre - jeune public

Réservation

West Side Story

du vendredi 12 au samedi 13 octobre - Grande Salle

Comédie musicale - jazz

Réservation

Vertikal

du mardi 16 au samedi 20 octobre

Danse - hip-hop

Réservation

Nuit dans les jardins d'Espagne

lundi 5 novembre à 20h30 - Grande Salle

Musiques et peintures

Réservation

Ramsès II

du mardi 6 au samedi 10 novembre - Grande Salle

Théâtre

Réservation

Mozart, Weill : Requiem

du lundi 12 au mardi 13 novembre - Grande Salle

Musique

Réservation

Opéra pour sèche-cheveux

mardi 13 novembre à 19h30 - Salle Nougaro

Cirque - magie - humour - jeune public

Réservation

Edmond

du jeudi 15 au dimanche 18 novembre - Grande Salle

Théâtre

Réservation

Pierre Lapointe

lundi 19 novembre à 20h30 - Grande Salle

Musique

Réservation

Sous-venances

du mercredi 20 au vendredi 23 novembre - Petit Théâtre Saint Exupère

Danse

Réservation

Machine de Cirque

du mercredi 21 au samedi 24 novembre - Grande Salle

Cirque

Réservation

Azor, opérette policière

lundi 26 novembre à 20h30 - Grande Salle

Comédie musicale

Réservation

Yo, Carmen

du mercredi 28 au vendredi 30 novembre - Grande Salle

Danse flamenco

Réservation

Les Triplettes de Belleville

du samedi 1er au dimanche 2 décembre - Grande Salle

Ciné-concert

Réservation

Magnificat / Dies Irae

lundi 3 décembre à 20h30 - Grande Salle

Musique Baroque

Réservation

Jamel Debbouze

du mardi 4 au samedi 8 décembre - Grande Salle

Humour

Réservation

Batsheva Dance Company

du mardi 11 au jeudi 13 décembre - Grande Salle

Danse

Réservation

Caffe Sola

samedi 15 décembre à 17h - Petit Théâtre Saint Exupère

Théâtre - jeune public

Réservation

Le Banquet

du vendredi 14 au dimanche 16 décembre - Grande salle

Théâtre

Réservation

Flip Fabrique

du mardi 18 au samedi 22 décembre - Grande Salle

Cirque

Réservation

Danser à la "Vertikal" (Culture 31 - Léa Guichou)

La danse est un sport de combat (Culture 31 - Léa Guichou)

Arié Elmaleh et Barbara Schulz viennent s'étriper sur la scène d'Odyssud (Culture 31 - Sylvie Vaz)

Scène pantagruélique (Culture 31 - Jérôme Gac)

Odyssud, la 31ème saison musicale (Culture 31 - Serge Chauzy)

Odyssud : une nouvelle saison pleine de promesses (Culture 31 - Régis Daro)

Une saison de danse de haut vol à Odyssud (Culture 31 - Léa Guichou)

Les passions à Odyssud ( Culture 31 - Serge Chauzy)

Les voix du sacré (Culture 31 - Jérôme Gac)

La vocalità, toujours à l’honneur à Odyssud (Michel Grialou - Culture 31)

 
Ali Baba et les 40 batteurs (Bertrand Lamargelle - Culture 31)
 
Circolombia, une porte vers la réussite (Léa Guichou - Culture 31)
 
Entretien avec Clément Hervieu-Léger (Cécile Brochard - Culture 31)
 
 
 
 
Vivifiante Ouverture de Saison à Odyssud (Hubert Stoecklin - Culture 31)
 
 
La trentième saison d'Odyssud (Serge Chauzy - Culture 31)
 
Scène panoramique (Jérôme Gac - Culture 31)

Teaser saison 18-19 Teaser saison 17-18 Jérémy Ferrari
Moi et François Mitterrand Le Patin Libre | Vertical Influences Familie Flöz | Teatro Delusio
Circolombia | Urban Le Cabaret Extraordinaire Les Acrostiches | Excentriques