Contactez-nous
Lundi 2 Août 2021

Théâtre du Capitole

En juillet, le Théâtre du Capitole joue les prolongations avec ses Nuits d’été

Par Michel Grialou

Événement rarissime, le Théâtre du Capitole aura ses portes ouvertes pour ce mois de juillet 2021. Et pour vous remettre de tant de frustrations passées, ses responsables ont décidé de vous attirer vers lui avec des affiches sentant bon, émotion et joies diverses, soit musique pure, chant et danse. Consultez le programme. Il est indispensable pour remplir votre agenda. C’est du 6 au 21.

 

Il est l’homme-orchestre du programme, c’est le directeur artistique Christophe Ghristi

 

Pour ouvrir ces Nuits d’été au Capitole, ce sera Jordi Savall et son Concert des Nations que tous, nous attendions avec grande impatience en février avec sa version concert d’un opéra rare de Vivaldi, Teuzzone. Nous nous vengerons avec, le 6 juillet, un programme dénommé Villancicos criollos, des musiques du Portugal, d’Espagne et d’Amérique latine du XVIè et XVIIè et XVIIIè. G

Lire la suite...

râce à l’unique gambiste, infatigable explorateur, au profil d’ascète de Zurbaran, la musique ancienne s’est mise à construire de magnifiques châteaux en Espagne, et même partout ailleurs.

 

Jordi Savall © David IGJordi Savall

 

Autre élément de la saison passée qui voit enfin sa réalisation sur trois dates, c’est l’Hommage à Déodat de Sévérac, le 7 et 8 et 10. Nous sommes toujours dans les 100 ans de la disparition du plus occitan des musiciens de la Belle Époque. Celui qui a toute sa vie fait entendre le son, les rythmes et les couleurs de notre région dans ses partitions. Un peu en arrière de collègues au devenir plus prestigieux comme Fauré, Debussy et Ravel , la première  soirée est occupée par Le Roi Pinard, opérette inédite suivie d’extraits d’Héliogabale, tragédie lyrique. Dans la distribution, nous retrouverons des artistes comme Anaïs Constans, placés sous la direction d’Anne Le Bozec. Le 8, ce seront des mélodies et chansons avec toujours au piano Anne Le Bozec et le chant de Françoise Masset, Adèle Charvet, et Carl Ghazarossian. Après le chant, le piano de notre compositeur avec au clavier Nathanaël Gouin qui interprètera des œuvres de Déodat de Sévérac mais encore de Magnard, D’Indy et Albeniz .

 

Anaïs Constans

 

Le vendredi 9, les Chœurs du Capitole et leur Directeur Alfonso Caiani vont se venger de cette inactivité forcée avec une œuvre taillée pour eux, la fameuse Cantate scénique Carmina burana de Carl Orff, si prisée des concerts avec chœurs. On rappellera le sous-titre « Chants profanes, pour chanteurs solistes et chœurs, avec accompagnement instrumental et images magiques ». La partition connaît un succès tel qu’elle a fourni plusieurs tubes. Question musique, nous aurons  deux pianos avec au clavier Nino Paviennichvili et Jonas Vitaud. Les trois solistes principaux seront la soprano Annick Massis, le ténor Levy Sekgapane et le baryton Aleksei Isaev.

 

Alfonso Caiani

 

Le corps de Ballet du Capitole est aussi présent avec une véritable Carte blanche, soit des extraits chorégraphiés choisis par les danseurs et commentés par eux, sous l’égide de leur Directeur Kader Belarbi. C’est pour le dimanche 11 de17h à 20h.

 

Ballet Du Capitole © David HerreroBallet du Capitole

 

C’est aussi l’occasion le dimanche 18, 17h et 20h de rendre un Hommage à celui qui fut pendant près de vingt ans le Directeur artistique du Théâtre, Nicolas Joël. On ne reviendra pas ici sur ses programmations et pour chacun des opéras donnés le soin apporté au choix de chaque artiste. On n’oubliera pas non plus ses propres mises en scène. Deux clins d’œil faits ici en guise d’hommage. Le premier concerne sa mise en scène de Mireille, opéra de Gounod  avec lequel il ouvre la saison de son arrivée à l’Opéra national de Paris qu’il rejoint dès son départ de Toulouse. Autre clin d’œil, il œuvre pour l’opéra contemporain Akmatova, sur une projection du compositeur Bruno Mantovani et sur un livret de Christophe Ghristi, grand amoureux de la grande poétesse russe Akmatova.

 

Nicolas Joël

 

Le samedi 17, à 20h, c’est le feu d’artifice vocal autour du ténor français Benjamin Bernheim, nouvelle “coqueluche“ des plateaux des grandes scène lyriques internationales. Des airs d’opéras français et italiens, des ensembles vocaux aussi d’ouvrages de compositeurs célèbres comme Gounod, Massenet, Thomas, Rossini, Verdi et Rossini. À l’œuvre, bien sûr Benjamin Bernheim, mais encore Anaïs Constans et autre soprano Lila Dufy, le baryton Mikhail Timoshenko déjà applaudi au Capitole et tout ce petit monde sera placé sous la baguette de Marc Leroy-Calatayud. Une vraie célébration de ce qu’est l’art lyrique.

 

Bernheim Christoph KostlinBenjamin Bernheim

 

Toujours dans cet art du chant si difficile, nous aurons un Midi du Capitole le jeudi 15 intitulé Les amoureuses, avec des airs et mélodies allant de Rossini à Barbara en passant par Viardot, Granados,……C’est la mezzo-soprano Aude Extremo qui vous charmera accompagnée au piano par Étienne Manchon.

 

Aude Extremo © Christine Ledroit PerrinAude Extremo

Disons-le, le lundi 19, c’est une Grande, une très Grande artiste du chant lyrique, j’ai nommé la soprano bulgare Sonya Yoncheva. Reconnaissons que son seul nom à l’affiche d’un opéra déplace la foule de ses aficionados. Nous l’avons ici dans un récital intitulé “AD UNA STELLA“ de mélodies italiennes. L’excellent accompagnateur Antoine Palloc est au piano. À défaut de sa présence dans un opéra, ne la ratez pas dans ces bijoux de mélodies : Noël, ce n’est pas tous les jours du calendrier.

 

Sonya Yoncheva

 

Chacun dans leur domaine, inutile de les présenter. Le ténor Emiliano Gonzales Toro est un habitué de la scène du Capitole tandis que Thomas Enhco est une valeur incontournable de la scène jazzistique, faisant presque des infidélités à sa famille dans le choix de la musique qu’il défend.

 

Emiliano Gonzalez ToroEmiliano Gonzales Toro

 

Ils sont réunis ici le mardi 20 dans un Hommage à la chanteuse et folkloriste chilienne Violeta Parra, celle que l’on a baptisé “l’âme intransigeante du Chili des pauvres“. Elle sera aussi en 1965, la première artiste sud-américaine à faire l’objet d’une exposition personnelle au Musée des Arts décoratifs de Paris. Un personnage, en somme qui lui vaudra aussi le qualificatif de “un vrai pétard allumé“.

 

ThomasEnhcoThomas Enhco

 

Jakub Orlinski va clore ce Festival le 21, à 20h. Le contre-ténor polonais est accompagné dans son programme, baptisé Facce d’amore, par la formation Il Pomo d’Oro qui depuis 2012 fait l’unanimité dans le milieu de la musique baroque. Ce seront airs et symphonies, ou plutôt, arias et sinfonias d’opéras de musiciens comme Cavalli, Bononcini, ………Nous sommes en plein dans le baroque. Dans le milieu de cette musique, les places sont chères en tant que contre-ténor. Entré sur la scène de façon plutôt…fracassante, Jakub a su y bâtir sa place, aidé en cela aussi par un physique avantageux, un atout qui n’est pas à négliger, après tout, et c’est tant mieux pour lui. Peut-être gratifiera-t-il son public de quelques figures de “break-dance“, une spécialité qu’il aime beaucoup et il en a le droit !!! Des éléments de danse bien éloignés de celles des castrats, mais nous sommes en 2021 ! Et vive le chant baroque !!!!!!

 

Orlinski Jiyang ChenJakub Orlinski

 

Ne pas oublier ce film muet américain culte de 1925, Le Fantôme de l’opéra, qui sera projeté en partenariat avec la Cinémathèque de Toulouse le mardi 13 juillet à 20h. La voix de la soprano Vannina Santoni sera accompagnée par l’orgue de Thierry Escaich. Attention, ne pas confondre avec moult remake de ce film : nous sommes bien dans les sous-sols de l’opéra Garnier à Paris il y aura bientôt cent ans !!!

Billetterie en Ligne

Nuits d’été au Capitole

Crédit photos
Christophe Ghristi © Pierre Beteille / Jordi Savall © David IG / Alfonso Caiani © Patrice Nin / Ballet Du Capitole © David Herrero / Benjamin Bernheim © Christoph Koestlin / Aude Extremo © Christine Ledroit-Perrin / Sonya Yoncheva © Gregor Hohenberg – Sony Music Entertainment / Jakub Orlinski © Jiyang Chen

 

 

Chaque nouvelle saison est une aventure, un récit merveilleux et initiatique et 2021-2022 sera à cette image. Elle mettra en scène la beauté et la noirceur du monde, la joie de vivre, la folie humaine et le miracle de l’amour, la méchanceté et la compassion, le rire salvateur et les larmes libératrices.

Avec cette saison qui débutera dès septembre, nous avons fait le pari de surmonter ces longs mois sombres et de partager à nouveau avec vous l’émotion présente dans sept ouvrages majeurs du répertoire : La Gioconda, Wozzeck, La Flûte enchantée, Carmen, Platée, Jenufa et, pour finir, Le Barbier de Séville. Cinq d’entre eux seront présentés dans des nouvelles productions réunissant de brillants metteurs en scène, chefs d’orchestre et grands artistes d’aujourd’hui. Aux côtés de légendes de la scène lyrique, nous associerons également une jeune génération de chanteuses et de chanteurs, à qui nous avons toujours aimé confier de grands rôles.

Le Ballet du Capitole sera acteur de cette renaissance et participera à la production de Platée. Kader Belarbi, directeur de la danse, en plus d’avoir choisi de nous faire découvrir Toulouse-Lautrec, sa nouvelle création, proposera également une création de Thierry Malandain sur le Daphnis et Chloé de Maurice Ravel, ainsi que le second volet du cycle Picasso et la Danse.

Une série de récitals et de concerts vous permettra enfin de retrouver les plus grandes voix de notre temps, de Sophie Koch et José Cura à Michael Spyres et Lawrence Brownlee. Jordi Savall sera présent avec Monteverdi, et Bruno Mantovani nous livrera deux créations mondiales.

Nous espérons vous accueillir très bientôt au Théâtre du Capitole !

Elektra

du 25 juin au 02 juillet 2021

Réservation

La Gioconda • Amilcare Ponchielli

du 24 septembre 2021 au 03 octobre 2021

Réservation

Wozzeck • Alban Berg

du 19 novembre 2021 au 25 novembre 2021

Réservation

La Flûte enchantée • Wolfgang Amadé Mozart

du 19 décembre 2021 au 30 décembre 2021

Réservation

Carmen • Georges Bizet

du 21 janvier 2022 au 30 janvier 2022

Réservation

Platée • Jean-philippe Rameau

du 19 mars 2022 au 24 mars 2022

Réservation

Jenůfa • Leoš Janáček

du 20 avril 2022 au 26 avril 2022

Réservation

Les Saltimbanques

du 24 juin au 27 juin 2021

À la Halle aux Grains

Réservation

Toulouse-Lautrec • Kader Belarbi

du 16 octobre 2021 au 23 octobre 2021

Réservation

Toiles Étoiles • Cycle Picasso et la Danse

du 15 février 2022 au 20 février 2022

Réservation

Daphnis et Chloé • Thierry Malandain / Maurice Ravel

du 26 juin 2022 au 30 juin 2022

Halle aux Grains

Réservation