Contactez-nous
Dimanche 21 Octobre 2018

Goethe Institut

Cine-Mardi : WILD (SAUVAGE)

mardi 16 octobre à 18h30 - Goethe-Institut (Toulouse)

WILD (SAUVAGE) raconte l’histoire d’amour entre une femme et un loup et explore avec bravoure les frontières entre nature humaine et animale.

Ania travaille comme employée dans l’informatique. D’une façon ou d’une autre, elle s’est installée dans une vie quelconque, qu’elle ne ressent pas vraiment comme étant la sienne. Son travail se situe entre stage perpétuel, intérim et médiocrité. Elle habite avec sa sœur dans une cité. Sur le chemin du travail, elle prend toujours un raccourci en passant par un parc de banlieue arboré. La vie d’Ania semble pitoyable, un genre d’antichambre funeste du conformisme irrémédiable.

Lire la suite...

Cependant, Ania est loin d’être la figure centrale d’une étude sociale. En effet, elle rayonne de plus en plus d’une grâce étrange qui s’amplifie au fur et à mesure qu’elle commence à faire des choses toujours plus inhabituelles.Tout commence avec une étrange rencontre : au milieu du parc, elle se retrouve face à face avec un loup. Ils se regardent directement dans les yeux - et pour elle, c’est comme si sa vie précédente n’avait été qu’une plaisanterie. Ce moment ne la quitte plus, tout comme l’idée de retrouver le loup et de ne plus jamais le laisser partir. Ania se sent attirée par ce loup et veut se rallier à son caractère sauvage. Ania devient chasseuse, pose des appâts et arrive à attraper le loup.

Elle l’enferme dans son appartement et rompt avec toutes les attaches de sa vie bourgeoise d’avant. Elle se livre à l’animal sauvage, vit avec lui, bourlingue avec lui et plus tard, elle partira avec lui. Ce qui étonne constamment dans le déroulement de cette histoire, c’est l’absence d’ostentation. Pas de grand débordement, pas de fin explicite, pas de dernier combat. Tout ce qui arrive est poussé par une force intérieure. Dans ce film, le parcours d’Ania est en principe inconcevable et pourtant, elle le suit avec une grande évidence. C’est ce qui crée la confusion, l’irritation et le bouleversement.

Critiques

« WILD (SAUVAGE) est un thriller silencieux, qui (…) dissout les délimitations rassurantes entre le jeu et la vie. »(Tagesspiegel)« Ce chef-d’œuvre cinématographique est couronné (…) par l’interprétation de Lilith Stangenberg. Le personnage d’Ania est sans précédent. Le rôle ne tire pas son origine d’un type quelconque de personnage. Il doit être inventé et éprouvé, pour ainsi dire, dans chaque fibre du corps. Lilith Stangenberg le fait avec une radicalité, une humilité et un bon sens à vous couper le souffle. »(Die Welt)

Biographie

Nicolette Krebitz grandit à Branschweig et par la suite à Berlin-Ouest. Après l’interruption de sa scolarité, Nicolette Krebitz fit une formation de danse classique et moderne au centre de ballet de Berlin et apprit le métier de comédienne à l’école Fritz-Kirchhoff. Depuis le début des années 90, elle travaille principalement comme actrice. Elle fait aussi du doublage et elle enregistre beaucoup de pièces radiophoniques et de livres audio. En 2001, elle produisit et réalisa son premier long métrage.

© Ralph Eue (texte des archives du film Lille)

Le Goethe-Institut a pour mission de promouvoir la langue allemande à l'étranger, d'encourager la coopération culturelle internationale et de communiquer une image diversifiée et actuelle de l'Allemagne.

Attentif à la production culturelle locale et régionale, dans les domaines des arts visuels, de la musique, du théâtre, de la littérature ou du cinéma,  il s'associe à des festivals et des événements de renom. Par des conférences et des colloques, il participe à l'échange de points de vue sur des thèmes d'intérêt général.

Le Goethe-Institut encourage l'enseignement de l'allemand avec des cours qu’il souhaite rendre intéressants, vivants et valorisants et propose aussi un vaste programme d’examens. Les professeurs d'allemand des collèges et lycées ont à leur disposition des ressources pédagogiques modernes et peuvent suivre des séminaires thématiques.

Goethe Insitut © Xavier Labourdique

                                                 

 

 Goethe Insitut © Xavier Labourdique