Contactez-nous
Mardi 21 Août 2018

Fracas et frêles bruits au Printemps de Septembre

Par Michel Grialou

Dans sa temporalité biennale, c’est la deuxième édition que le Printemps de septembre va ouvrir le 21 septembre pour un mois, festival fondé en terres lotoises et qui perdure à Toulouse grâce à la ténacité indéfectible de sa présidente Marie-Thérèse Perrin. C’est toujours Christian Bernard,présent à la première, qui mène cette vaste entreprise, assisté de ses douze commissaires. Autant dire que la ville va vibrer pendant un mois, autant sur le plan visuel que sonore. Expositions, concerts, projections, installations et performances vont prendre possession de nombre de lieux.

 

  Cassandro, the exotico ! © Simon Fravega

 

Car tel est son titre générique, Fracas et Frêles

...

Lire la suite : Fracas et frêles bruits au Printemps de Septembre

L’Île de Pâques à l’honneur dans toute l’Occitanie

Par Régis Daro

C’est une île chargée d’histoires et d’Histoire. Une île à peine plus grande que la ville de Toulouse,  qui fascine! Affublée de nombreuses anecdotes – toutes plus excentriques les unes que les autres – les véritables secrets de l’île de Pâques n’ont cessé d’intéresser passionnés et scientifiques. Durant l’année à venir, trois grands musées d’Occitanie ont décidé de démêler le vrai du faux, en proposant des expositions d’envergure.

 

 

Samedi 30 juin, les premiers curieux ont pu découvrir, aux musées Fenaille, Champollion et au Muséum de Toulouse, trois expositions consacrées à l’Île de Pâques. Si les trois établissements ont pensé les expositions conjointement, chaque lieu a

...

Lire la suite : L’Île de Pâques à l’honneur dans toute l’Occitanie

Départ imminent pour l’Italie

Par Alice Lambert

Vous pouvez compter sur Chantal Vey pour vos vacances.

L’artiste prend en effet les commandes de la Fondation Espace écureuil tout l’été (jusqu’au 8 septembre) et nous invite un an après les collections de Quentin Jouret, à découvrir son expérience italienne.

Lors de trois séjours entre 2014 et 2017 elle arpente les routes au volant de sa camionnette avec comme objectif suivre l’itinéraire inverse de l’écrivain Pier Paolo Pasolini (1959).

 

 

Tel qu’affiché sur les vitrines de la Fondation, elle décrit : « Son journal de voyage est devenu ma feuille de route et sa poésie mon compagnon de voyage ». Le poète et cinéaste avait alors entrepris un périple en se tenant à distance du

...

Lire la suite : Départ imminent pour l’Italie

Une collection bien particulière présentée à la Fondation Bemberg

Par Régis Daro

Certains collectionnent les dés à coudre, d’autre les petites cuillères, la Baronne Henri de Rothschild collectionnait les crânes miniatures. Léguée au musée des Arts Décoratifs à la mort de la Baronne, l’établissement fait généreusement don de la collection à la fondation Bemberg pour l’été. Une occasion toute trouvée pour parcourir un cabinet des curiosités où des crânes miniatures deviennent tantôt épingles de cravate, tantôt bibelots, amulettes ou grains de chapelets… L’ensemble, en matériaux nobles et rehaussé de pierres précieuses, offre une exposition peu commune.

 

 © Felipe Ribon MAD  

C’est une immersion dans un univers singulier que propose actuellement la fondation

...

Lire la suite : Une collection bien particulière présentée à la Fondation Bemberg

À l’Hôtel d’Assézat, même pas peur !

Par Michel Grialou

vanitas, vanitatum omnia vanitas, soit « vanité des vanités tout est vanité », telle est la l’exhortation de l’Ecclésiaste (I, 2), celui qui s’adresse à la foule par cette formule suprême et provocante, mais n’ayez crainte, vous n’êtes pas convié à la lecture de la Bible, loin s’en faut, mais plutôt à profiter d’une somptueuse et tellement originale exposition.

 

 

Elle a lieu en les murs de ce magnifique Hôtel d’Assézat qui héberge le non moins passionnant musée appelé la Fondation Bemberg, et dont Philippe Cros est l’heureux directeur. En effet, pour sa quatrième exposition d’été, ayant pour commissaire Sophie Motsch, avec une magnifique scénographie de Hubert Le Gall, cette

...

Lire la suite : À l’Hôtel d’Assézat, même pas peur !

« Toulouse Renaissance » : nouveaux regards…

Par Nicolas Coulaud

Le Musée des Augustins consacre jusqu’au mois de septembre une grande exposition à la Renaissance toulousaine dont certains aspects sont longtemps restés méconnus.

 

 

C’est un décor quotidien, une toile de fond que l’on peut parfois oublier. La Renaissance, dans le centre de Toulouse, est partout. Les hôtels de Pierre Assézat et de Jean de Bernuy en sont les symboles les plus connus, mais il suffit de prendre un peu de hauteur afin de passer en revue les toits de la ville et ses nombreuses tours de briques pour mesurer à quel point le 16e siècle (qui est en France celui de la Renaissance), est encore omniprésent. Pourtant, fait surprenant, jamais une grande exposition

...

Lire la suite : « Toulouse Renaissance » : nouveaux regards…