Contactez-nous
Mardi 27 Octobre 2020

« Si les Osages m’étaient contés… » : une exposition à Toulouse pour remonter aux sources du Peuple du Premier Homme

Par Elrik Fabre-Maigné

Jusqu’au 6 novembre 2020, à l’Ostal d’Occitània ( Maison de l’Occitanie ) 11 rue Malcousinat à Toulouse, Salle Antonin Perbosc, l’association Oklahoma-Occitània (OK-OC) présente en quinze panneaux une histoire extraordinaire à laquelle elle est étroitement liée, celle des Osages d’hier et d’aujourd’hui.

 

Affiche de Rosendo Li

 

Avec pour fil conducteur, d’une part, l’arrivée surprenante à Montauban en 1829 de trois Osages perdus (Little Chief, Big Soldier et Hawk Woman), l’hospitalité des Montalbanais qui les aidèrent à retourner dans leur pays ; d’autre part, la reprise de contact avec leurs descendants en 1989, les échanges culturels qui ont suivi et qui perdurent depuis plus

...

Les expositions à voir durant la Toussaint

Par Maïa de Martrin

L’Automne à Toulouse n’est jamais loin de l’été indien. Même envie de voyages imaginaires qui s’exprime dans les oeuvres exposées actuellement chez Sakah, Schanewald ou à la galerie Barrès et qui tranche avec le réalisme des dessins de Tignous et Plantu sur le changement climatique à l’Espace EDF Bazacle. Tour de piste des artistes à voir…

 

 

« L’émotion, ce n’est pas virtuel ». Touria Sakah, directrice de la galerie Sakah qu’elle a ouvert il y a bientôt 12 ans rue Croix Baragnon, ne mâche pas ses mots pour évoquer l’importance pour le visiteur de voir physiquement les oeuvres en galerie et de partir à la rencontre de leurs auteurs, dont l’univers n’est jamais fein. Sur le thème des

...

L’or du Rhin et l’argent de l’Elbe. Paysages de Wagner en gravures d‘Elke Daemmrich

du jeudi 5 novembre au samedi 19 décembre 2020 - Goethe-Institut

Elke Daemmrich a suivi les pas de Wagner en réalisant ses gravures dans les ateliers Richard-Wagner-Stätten Graupa, près de Dresde où son travail a été exposé pour la première fois en 2019. En utilisant le procédé de l’eau-forte, l’artiste est parvenue à saisir de quelle manière les paysages de Saxe ont inspiré la musique de ce grand compositeur. Elle a arpenté les mêmes routes que lui pour explorer les lieux qui l’avaient inspiré. Ses gravures évoquent ainsi d’une manière presque romantique le parcours du musicien dans la nature saxonne ainsi que ses baignades quotidiennes dans l’Elbe.

Elke Daemmrich a également découvert à travers

...

Face à face avec la photographe toulousaine Emmanuelle Choussy pour « Women »

Par Karine Satragno

Une initiative 100% féminine et toulousaine, au profit de La LIGUE contre le cancer : le livre-photo « WOMEN » est paru le 26 septembre en collaboration avec Philippe Spanghero et le groupe Team One. Les 72 pages résument le meilleur des 6 ans de photos californiennes (art et nu artistique) de la photographe toulousaine Emmanuelle Choussy. L’ouvrage fait suite à son expo toulousaine « Pures » de 2019, déjà au profit de la Ligue.

 

Emmanuelle Choussy

 

En cover, la petite fille de Johnny, lIlona Smet.  L’ouvrage est préfacé par la marraine du projet, l’actrice de la série Fauda, Laëtitia Eïdo, qui accompagne Emmanuelle pour sa tournée de promotion.

A l’intérieur des femmes,

...

Collectionneur malgré lui

Par Jérôme Gac

À Toulouse, la collection de l’Italien Gino Di Maggio est exposée aux Abattoirs.

À l’occasion de son vingtième anniversaire, le musée des Abattoirs présente à Toulouse des œuvres acquises par Gino Di Maggio, collectionneur italien ayant côtoyé et promu des artistes qui ont bouleversé la scène artistique internationale dès les années 1950-1960. Réunissant plus d’une centaine d’œuvres de près de 70 artistes, l’exposition «Viva Gino! Une vie dans l’art» raconte l’histoire de toute une vie et retrace, selon un parcours historique, la constitution d’une collection développée au gré des rencontres. Une collection qui n’avait jamais été visible dans un musée jusqu’à présent. C’est donc un

...

Michel Dieuzaide • " ... chemin faisant ! "

jusqu'au 31 octobre 2020 - Galerie Jean-Paul Barrès

Michel Dieuzaide est photographe et réalisateur. Il vit dans un petit village, face aux Pyrénées. Fils du célèbre photographe et créateur du Château d’Eau Jean Dieuzaide, il quitte le foyer familial à 18 ans, et devient assistant de Brassaï.

Dès 1977 il commence à réaliser des documentaires sur les artistes dont il apprécie le travail : Pierre Soulages, Olivier Debré, Vlado Perlemuter, André Marfaing, Odile Mir, Daniel Humair, Pierre Tal-Coat,... entre autres.

Après avoir voyagé un peu partout en Europe, en Inde, en Afrique, en Orient, il va se tourner essentiellement vers l’Espagne. C’est un pays qui le happe, où la dimension « tragique »

...