Contactez-nous
Mardi 19 Juin 2018

Voies navigables de France

Laurent Adnet : « Il faut agir pour préserver le canal du Midi »

Par Régis Daro

Il est à la tête de la Mission Mécénat de Voies navigables de France (VNF) depuis août 2016 et Laurent Adnet ne ménage pas ses efforts ! Après de nombreuses expériences professionnelles entre New-York, Paris, Barcelone… C’est à Toulouse que ce fundraiser infatigable s’est lancé un nouveau défi : œuvrer pour la sauvegarde du canal du Midi. L’ouvrage emblématique de la région voit depuis 2006 force de ses platanes s’incliner face au chancre coloré, ce champignon intraitable. Pour que le lieu garde tout son charme, une seule solution abattre et replanter. Mais l’ouvrage a un coût… Ce qui est loin de décourager Laurent Adnet. Le 19 mai prochain, un « pique-nique des chefs » sera organisé à la Cale de Radoub, à Toulouse, afin de récolter des fonds. 350 convives sont attendus pour un joli succès en perspective. Un événement qui affiche déjà : complet !

 

 @Arnaud Späni

 

241 kilomètres, 126 ponts, 63 écluses, 55 aqueducs, 7 ponts-canaux… Voici en quelques chiffres la carte d’identité du canal du Midi. Cet ouvrage vieux de presque 400 ans continue d’attirer, grâce à son histoire et son allure, plus d’un million de promeneurs, joggeurs, cyclistes chaque année. Mais voilà, sa silhouette bucolique et sa caractéristique voûte végétale se voient, aujourd’hui, toutes deux menacées. La cause ? Un champignon importé d’Amérique pendant la Seconde Guerre mondiale et qui s’attaque exclusivement aux platanes : le chancre coloré. À l’aise dans les milieux humides, il a rapidement trouvé asile sur les berges du canal, et met désormais en péril les quelque 42 000 platanes qui les abritent. Aucun vaccin existe encore pour éradiquer ce champignon. Seule solution pour limiter la propagation sur d’autres platanes : abattre et brûler le bois malade. Mais face au nombre conséquent de platanes infectés, la tâche s’avère coûteuse et fastidieuse. Depuis le début de la campagne, 20 500 arbres ont été abattus et 8 100 chênes chevelus, peupliers, tilleuls… Ont pris leur place. Coût total de l’opération 220 millions d’euros. Une somme importante que Laurent Adnet tente de récolter, à travers ses fonctions, par tous les moyens. 

Lire la suite...

« L’événement « 1, 2, 3 canal ! » fait place au Pique-nique des chefs »

Aujourd’hui, un peu plus de 20% de cette somme ont été investi, pour un montant avoisinant les 50 millions d’euros. La route est encore longue pour atteindre les 220 millions. Mais dans cette mission, Laurent Adnet n’est pas tout seul. Il peut compter sur le soutien de quelque 10 000 donateurs particuliers et plus de 70 entreprises, principalement parisiennes. Les collectivités territoriales se sont elles aussi engagées, et ce, à hauteur d’1,9 million. Le soutien de tous ces acteurs, quel qu’il soit, est essentiel.

 

 @Arnaud Späni

Pour aller au-delà des dons et des subventions, le chef de la mission mécénat de VNF ne s’arrête pas là : « Cette année, nous proposons un nouvel événement qui nous aidera a récolter des fonds. Il s’agit du pique-nique des chefs. Avec Thomas Fantini comme ambassadeur, nous avons réuni de grands chefs toulousains, ou de la région, pour organiser cet événement. Ils serviront le 19 mai prochain, à la Cale de Radoub, quelque 350 convives, bénévolement. Cet événement remplacera le gros succès populaire « 1, 2, 3 Canal ! » qui réunissait plus de 1500 participants à Toulouse. L’événement était trop coûteux dans sa réalisation. Il fallait trouver une autre formule. C’est chose faite, et le succès semble encore au rendez-vous puisque le déjeuner est déjà complet depuis plusieurs semaines ! ». Avec pour thème annuel la reforestation, le Rotary International s’est intéressé à ce nouvel événement et s’est engagé dans l’aventure pour aider VNF. Jean-Louis Poey, Vice-Gouverneur du district 17000 Rotary Club se dit très heureux de participer à « la sauvegarde d’un joyau de la région ». 

Toujours dans l’optique de récolter des fonds et de mettre en valeur l’histoire du canal du Midi… Un très beau livre sur les lieux, écrit par Gwenaelle Guerlavais et Arnaud Späni, vient aussi de sortir aux éditions Privat, en partenariat avec la préfecture de la région Occitane et Voies Navigable de France. « Canal du midi, l’eau et les siècles », est un ouvrage à la fois littéraire, historique et photographique où pour chaque exemplaire acheté, 4 € seront reversés à la mission mécénat de VNF, pour financer le programme de replantation du canal. 
En septembre prochain, dans le cadre des journées du patrimoine, c’est la deuxième édition des projections de cinéma en plein air, qui ouvrira ses portes, toujours à la Cale de Radoub. L’intégralité de la billetterie sera aussi reversée à la mission mécénat.

Et puis enfin, autre bonne nouvelle pour Laurent Adnet, le canal du Midi, classé depuis 1996 au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO a été retenu parmi les 250 monuments de la mission de sauvegarde du patrimoine menée par Stéphane Bern. 

 

Malgré toutes ces actions encourageantes, Laurent Adnet se veut lucide : « La Direction Territoriale Sud-ouest de VNF mène ce combat depuis 2011. De mon côté depuis 2016, je fais tout mon possible pour que cette mission de mécénat soit reconnue, que les gens à l’échelle locale, nationale et au-delà viennent vers nous, à travers le don, le legs… Mais il reste encore beaucoup de travail avant de récolter la somme globale, qui nous permettrait de finaliser la tâche. Il faut savoir que ce que nous faisons, nous le faisons avant tout pour les futures générations. Les arbres que nous plantons aujourd’hui, abriterons peut-être les footings ou les courses en canoë de nos enfants ou petits enfants. C’est important de se mobiliser pour que l’histoire et l’image du canal du Midi, telle que nous nous l’avons connue, ne s’arrête pas là ! » 

Plus d’informations pour devenir donateur sur le site du projet Replantons le canal du midi.

Crédit Photo : Arnaud Späni

Voies navigables de France est un établissement public administratif sous tutelle du ministère chargé des transports. Il est en charge du plus grand réseau européen de voies navigables avec 4 700 agents publics et privés qui œuvrent au service de la voie d'eau.

 



VNF est porteur du programme de replantation du canal du Midi suite à la propagation d\'une maladie incurable depuis 2006, le chancre coloré qui menace encore plus de 25 000 platanes qui ornent les berges du canal. A ce jour, aucun traitement n’a été trouvé pour endiguer la contamination. L’abattage et la replantation demeurent la seule solution pour éviter la propagation de la maladie.

Depuis 2011, nos équipes ont replanté 4 000 arbres. Cependant, nous avons encore beaucoup à faire : les berges du canal, auparavant tenues par les racines des platanes, s’effondrent peu à peu. La mission mécénat de VNF est chargée de relever ce défi avec le soutien de l\'ensemble de ses partenaires et mécènes.

Patrimoine naturel et architectural exceptionnel, le canal du Midi abrite de nombreux trésors issus de trois siècles d’histoire. Héritage de l’histoire, le canal du Midi est un des plus anciens canaux d’Europe encore en fonctionnement. Inscrit en 1996 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, il est considéré comme le plus grand ouvrage en génie civil du XVIIème siècle. Long de 240 kilomètres, il ne compte 350 ouvrages d’art, dont 63 écluses, 126 ponts, 55 aqueducs, 7 ponts-canaux, 6 barrages, 1 épanchoir et 1 tunnel.

Du siècle de Louis XIV à nos jours, le canal du Midi s’est peu à peu constitué un patrimoine végétal inestimable. Parmi les essences qui le bordent, le platane connait un essor particulier au XIXème siècle. Aujourd’hui, sa voûte arborée majestueuse participe à son identité.

Pourquoi replanter le canal ?

• La voûte arborée fait partie intégrante de la majesté de ce site unique. Cette œuvre architecturale et paysagère, classée au patrimoine mondial de l’Unesco, est un symbole de l’art d’aménagement à la française. La replantation respecte ce motif végétal emblématique du canal.

• Les arbres jouent un rôle précieux : leurs racines maintiennent les berges qui, sans eux, risqueraient de s’effondrer.

Les arbres participent de l’attractivité de ce patrimoine : les promeneurs et navigants peuvent profiter de leur ombre en été et se ressourcer dans cet environnement sublime. 500 000 touristes fréquentent le canal chaque année !

Le projet de restauration du canal du Midi :

• Face au développement de la maladie, Voies navigables de France, gestionnaire du canal du Midi pour le compte de l’État, a immédiatement pris des mesures de protection des usagers du canal. Pour éviter que les platanes atteints de la maladie sèchent et que les branches ne tombent sur les cyclistes, passants et usagers de la voie d’eau, VNF est contraint d’abattre les platanes malades. Plus de 17 000 platanes ont été abattus à ce jour. Pour éviter la propagation de la maladie, tous les arbres sont brûlés sur place et les engins sont désinfectés sur place.

• Pour favoriser la biodiversité du territoire, VNF replante de nouvelles essences comme les chênes chevelus, les érables planes, les micocouliers ou les tilleuls à grandes feuilles. A la fin de l’hiver 2017, plus de 5900 arbres auront été replantés.

• Les arbres du canal sont les habitats d’espèces protégées comme les chauves-souris, les rolliers d’Europe ou les Hiboux Petits Ducs. VNF installe des nichoirs pour ces espèces en attendant que les arbres replantés soient suffisamment grands.

• Le projet prend également en compte la problématique des berges, autrefois maintenues par les racines des platanes et qui menacent de s’effondrer. 9,6km de berges ont déjà été consolidés depuis le début de la campagne.

Page Facebook : https://www.facebook.com/jaimelecanaldumidi/?fref=ts

Site internet Canal du Midi : http://www.replantonslecanaldumidi.fr/fr 

La mission Mécénat de VNF conduit depuis l’été 2013 une campagne d’appel aux dons, qui a rassemblé plus de 6800 donateurs individuels et 55 entreprises au sein du Club des Entreprises Mécènes du canal du Midi, présidé par René Bouscatel.

Le service mécénat a pour mission de récolter 10M€ d’ici 5 ans au profit du projet de restauration du canal du Midi. A ce jour, 3.12 M€ ont été réunis via des opérations de collecte auprès du grand public et des entreprises mécènes. 

Des évènements sont organisés dans cette logique de levée de fonds dans le cadre de la campagne de mécénat. 

La course 123 Canal qui a lieu le 14 mai  2017 pour la 3ème édition et dont les fonds sont intégralement reversés à la replantation du canal du Midi en est un exemple.

1500 participants sont attendus cette année ! C’est l’occasion de rassembler petits et grands lors d’un évènement sportif convivial pour une cause environnementale. 

3 parcours sont proposés, une marche de 2,5 km, une course de 5 km, une course chronométrée de 10 km ainsi que de nombreuses activités sur le village allées Jules Guèdes.

Course canal du Midi 2015 ND-113

 

Un gala de charité pour célébrer les 350 du canal a réunis 150 dirigeant-e-s d’entreprises au Manoir du Prince. Plusieurs animations et surprises attendaient les invités : mix de vidéos, DJ, violoniste et saxophoniste, découverte de parfums Berdoues et Produits Graine de Pastel. Cette soirée conviviale, a permis de collecter 27 500 € pour la restauration du canal.

photo gala

visuel rubrique comment agir ave

Lancée le 1er août 2013, la campagne d’appel à dons « Canal du Midi, avec moi il revit ! » se fonde sur l’attachement exceptionnel des Français au canal. Découvrez la campagne et ses éléments visuels !

Sur les 200 millions d’euros nécessaires, 33,7 millions d’euros ont déjà été investis par VNF depuis 2006, dont 90 % par VNF, 5 % par les collectivités territoriales et 5 % par les mécènes (60 entreprises et 5800 donateurs individuels). 

Sauver le canal du Midi est un défi que nous devons relever tous ensemble. Vous pouvez dès aujourd’hui agir à nos côtés !

Vous avez ainsi été nombreux à participer à notre concours photos « Vos plus belles images du canal du Midi » : parcourez les clichés des amoureux du canal.

Nous avons besoin de vous dès aujourd'hui pour relever un défi technique, humain et d’innovation unique au monde. Pour sauver le canal, votre don est vital !

En faisant un don à Voies navigables de France, vous bénéficiez d'une déduction fiscale :

- Si vous êtes un particulier, 66 % du montant de votre don sont déductibles de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable. Un don de 50 € ne vous coûte en réalité que 17 €.

- Si vous êtes une entreprise, 60 % du montant de votre don sont déductibles de votre impôt sur les sociétés, dans la limite de 0,5 % de votre chiffre d'affaires. Un don de 300 € ne vous coûte en réalité que 120 €.

L’Objectif de la campagne de Mécénat : 

Permettre de relever le défi de la replantation des arbres du canal du Midi suite à la propagation d'une maladie incurable qui menace encore plus de 25 000 platanes sur les berges du canal. Ces platanes sont malheureusement voués à disparaitre. Convaincu que ce patrimoine historique doit être sauvé, VNF se lance dans une grande campagne de collecte pour replanter pour les générations futures.

atelier Symbiosphere 14 Castanet lécluse 1903 coll Sicard Replantations copyright VNF
replantation Carcassonne bords du canal coll Sicard DSC00129