Contactez-nous
Jeudi 16 Septembre 2021

Avec sa nouvelle saison, l’Orchestre national du Capitole retrouve son public

Par Serge Chauzy

Le 10 juin dernier, la Halle aux Grains réunissait autour des responsables de l’Orchestre national du Capitole les représentants de la presse et les fidèles abonnés des précédentes saisons cruellement affectées par les circonstances sanitaires. L’annonce particulièrement attendue de la nouvelle saison symphonique suscitait parmi ce public « privilégié » une émotion palpable qui s’est manifestée tout au long de ces retrouvailles tant espérées.

 

ONCT Presentation SaisonLa présentation de la saison 2021-2022 de l’Orchestre national du Capitole. De gauche à droite : Francis Grass, Claire Roserot de Melin, Tugan Sokhiev et Thierry d’Argoubet – Photo Patrice Nin –

 

Francis Grass, Adjoint au Maire de Toulouse en charge de la Culture, a ouvert la présentation avec des paroles d’espoir et de confiance envers l’action de l’Orchestre et de toutes les structures qui assurent son bon fonctionnement. A travers l’intervention de Francis Grass, l’assistance a pu constater l’insistance avec laquelle l’autorité de tutelle remercie toutes ces structures. Grâce à l’engagement de tous, la majorité des concerts a pu être assurée de manière « numérique ». L’orchestre a ainsi rayonné dans le monde de manière inespérée. On annonce ainsi que ces diffusions sur Internet ont été suivies par près de huit cent mille spectateurs-auditeurs ! Les remerciements sont d’abord allés aux musiciens de l’orchestre qui ont su maintenir leurs activités contre vents et marées. Les services administratifs et techniques ont été largement félicités pour leur soutien indéfectible aux activités artistiques. Soulignons à notre tour la qualité techniques avec laquelle les captations et les diffusions ont été réalisées par les seules forces locales de cette Halle aux Grains décidemment bien entourée sur le plan humain !

Une riche saison

Résolument tournés vers l’avenir immédiat, les échanges entre les responsables et leurs déclarations successives ont alors dévoilé le contenu, particulièrement consistant et novateur, de la saison symphonique 2021-2022. Du concert d’ouverture du 10 septembre (évidemment dirigé par Tugan Sokhiev), au concert de clôture du 17 juin, plus de 40 concerts, dont une dizaine dirigés par Tugan Sokhiev, sont proposés aux divers publics, aux habitués comme aux jeunes, aux enfants, aux étudiants, aux familles. Les résultats de la saison qui a dû s’interrompre brutalement témoignent de l’attrait indéniable et croissant qu’exerce l’ONCT sur le public local et au-delà. La fréquentation ne cesse de croître au même rythme que la réputation internationale de l’orchestre. Comme le souligne Thierry d’Argoubet, son rayonnement s’accompagne d’un effort particulier dans le domaine de la diffusion audiovisuelle de concerts qui s’accroît au fil des saisons. Radios, réseau Internet et télévisions contribuent à la diffusion de ces événements.

La saison 2020-2021 de Tugan Sokhiev

Le directeur musical de l’ONCT reste à l’évidence très actif à sa tête. Il dirigera à Toulouse et emmènera l’Orchestre en tournée, en région, à Paris et à l’étranger dès que les conditions de voyages seront assouplies. Il poursuivra la captation des concerts Chostakovitch en vue de l’intégrale discographique de ses symphonies. Les répertoires abordés seront particulièrement larges.

 

Tugan Sokhiev © Marco BorggreveTugan Sokhiev et l’Orchestre national du Capitole – Photo Marco Borggreve –

 

Parmi les grands solistes invités par Tugan Sokhiev, on note le retour de grands musiciens, comme les pianistes Behzod Abduraimov, Haochen Zhang, les violonistes Baiba Skride et Benjamin Beilman.

En outre, le chef animera également les traditionnels concerts de fin d’année et invitera le Chœur du Capitole et l’Orfeón Donostiarra à le rejoindre pour deux concerts. L’un sera consacré à la musique française, l’autre au Requiem de Verdi. Notons également la participation de Lambert Wilson au concert du 4 décembre 2021 consacré au programme Berlioz qui réunit enfin la Symphonie Fantastique et Lélio ou le retour à la vie, deux œuvres conçues pour cela.

Les chefs d’orchestre invités

Parmi ceux qui ont noué des relations profondes avec l’Orchestre, on retrouve avec plaisir les noms de Joseph Swensen (avec une neuvième symphonie de Mahler), Maxim Emelyanychev, Kazuki Yamada, Cornelius Meister. Et puis les chefs récemment venus et que les musiciens et le public ont appréciés, comme Frank Beerman, Speranza Cappucci (tous deux déjà invités avec succès au Théâtre du Capitole), Lio Kuokman, Léo Hussain, Fabien Gabel, Ben Glassberg, Nil Venditti et le grand chef allemand Thomas Guggeis… Il y a également les chefs déjà programmés mais qui n’avaient pas pu faire leurs début à Toulouse, comme l’Américain Robert Trevino ou encore le Grec Dimitris Botinis. A noter les venues de deux cheffes chinoises, Tianyi Lu et Xian Zhang, des Polonaises Marta Gardolińska et Marzena Diakun, ce qui accentuent la féminisation souhaitable de la profession.

 

Cornelius MeisterLe chef d’orchestre allemand Cornelius Meister

 

En outre, Christophe Mangou poursuivra sa tâche indispensable et stimulante auprès du jeune public, ainsi que Pieter-Jelle De Boer. Quant à Jean-François Zygel, il poursuivra son approche pédagogique et décontractée du grand répertoire.

Les grands solistes

Les pianistes invités, outre ceux qui participent aux concerts dirigés par Tugan Sokhiev, ont pour noms cette saison Benjamin Grosvenor, Bertrand Chamayou, David Fray, Sunwook Kim, et les sœurs Katia et Marielle Labèque.

Les violonistes solistes seront aussi bien représentés, avec Michaël Barenboim, le Russe Aylen Pritchin, le Tchèque Josef Špaček, la Lettone Baiba Skride. A noter que le premier violon de l’ONCT, Kristi Gjezi, participera également comme soliste.

Le violoncelliste Jean-Guihen Queyras, l’organiste Henri-Franck Beaupérin, le percussionniste Aurélien Gignoux (nommé dans la catégorie “Soliste instrumental” des Victoires de la musique classique 2021), la harpiste Mélanie Laurent, la flûtiste Joséphine Poncelin de Raucourt, le mandoliniste bien connu des Toulousains Julien Martineau participeront également comme solistes à cette riche saison.

 

Bertrand Chamayou © Marco BorggreveBertrand Chamayou © Marco Borggreve

 Les événements particuliers

Parmi ces événements qui sortent un peu du cadre habituel, on pourra entendre, le 5 février sous la direction de Speranza Cappucci, la version de concert de l’opéra rarement donné de Giacomo Puccini, Le Villi.

Le cinéma sera également représenté grâce aux concerts de musiques de films dirigés le 19 février par Bastien Stil, et le 14 mai, par David Minetti, par ailleurs clarinette solo de l’Orchestre. Le 12 mars, Dimitris Botinis consacrera son concert à la musique spécifique du film d’Eisenstein, Le Cuirassé Potemkine.

Deux créations musicales sont également programmées. Le 26 février, Bertrand Chamayou sera le soliste du nouveau Concerto pour piano et orchestre, en création mondiale, de Benjamin Attahir, et le 17 juin les sœurs Labèque joueront, en création française et sous la direction de Maxim Emelyanychev, le concerto pour deux pianos de Nico Muhly.

Enfin, les 7 et 8 avril, Jeff Mills, aux côté de Christophe Mangou, marquera le départ musical vers le cosmos !

 

Benjamin Grosvenor © Patrick Allen Opera OmniaBenjamin Grosvenor © Patrick Allen Opera Omnia

Les nouvelles formules d’abonnement.

Claire Roserot de Melin, Administratrice générale de l’Orchestre, indique qu’un nouveau logiciel de billetterie gère maintenant les formalités de réservations, que ce soient les places à l’unité, toujours disponibles, ou l’ensemble des possibilités d’abonnement réaménagées pour la nouvelle saison. Prière de s’adresser à la permanence téléphonique (05 61 63 13 13) ou par email à l’adresse billetterie@capitole.toulouse.fr, ou encore sur le site onct.toulouse.fr qui présente l’ensemble des possibilités ainsi que les réductions offertes aux diverses catégories de spectateurs.

Confiants dans le retour à des conditions normales de déroulement des concerts, les organisateurs misent sur l’ouverture de la nouvelle saison musicale. Souhaitons ardemment que prospèrent enfin de nouveau les joies de la musique vivante.

Billetterie en ligne

Orchestre national du Capitole

Téléchargement brochure