Contactez-nous
Lundi 19 Avril 2021

Les Grands Interprètes : dédicaces des grands solistes

Par Serge Chauzy

L’association Les Grands Interprètes poursuit sa publication de quelques-unes des nombreuses dédicaces rédigées par les artistes invité-e-s dans ses « livres d’or » devenus de précieux témoignages des liens d’amitié qui se sont tissés au fil des ans avec l’institution toulousaine. A la suite des grands pianistes, puis des grandes voix, voici les témoignages des grands solistes qui se sont produits sur le plateau de la Halle aux grains tout au long des saisons des Grands Interprètes.

 

Maxim Vengerov © Diago Mariotta MendezMaxim Vengerov

 

Lorsqu’on parcourt la trentaine de dédicaces qui composent ce volume, on réalise à quel point la fine fleur des plus grand musiciens de notre temps se sont succédés devant le public toulousain. Comme pour les volumes de dédicaces précédemment publiés, ces quelques mots couchés sur ces livres d’or témoignent des personnalités aussi diverses qu’attachantes qui en sont les auteurs. Là aussi, des liens chaleureux se sont tissés avec la Ville rose et l’association Les Grands Interprètes.

Datant de 1988, le premier témoignage est celui du grand trompettiste Maurice André. Le dernier est signé du grand violoniste Maxim Vengerov. Les violonistes sont ici abondamment représentés.

 

 

D’Augustin Dumay au regretté Ivry Gitlis, de Chantal Juillet à Gidon Kremer, de Shlomo Mintz à Sarah Chang, Anne-Sophie Mutter, Joshua Bell, Julian Rachlin, Vadim Repin, Gil Shaham ou Maxim Vengerov, le gotha du violon est venu à Toulouse. Le violoncelle est également représenté par les plus grands noms de l’instrument à commencer par Paul Tortelier, l’année de l’ouverture de la série, en 1986. Frédéric Lodéon, Yo-Yo Ma, Mischa Maisky, Truls Mørk, côtoient le grand Mstislav Rostropovitch, venu à plusieurs reprises.

 

Mstislav Rostropovitch © Emi Classics Sasha GusovMstislav Rostropovitch

 

Les instruments plus rares sont représentés, comme la flûte de Jean-Pierre Rampal, l’alto de Gérard Caussé, la clarinette de Paul Meyer ou la trompette de Winton Marsalis, la harpe de Marielle Nordmann.

Et puis un grand nombre d’ensembles prestigieux de musique de chambre ont également leur place dans ce panthéon. Le Beaux-Arts Trio, le trio Renaud Capuçon, violon, Gauthier Capuçon, violoncelle, et Franck Braley, piano, les Quatuors Ysaÿe, Talich, Lindsay, Hagen, Borodine, Alban Berg, tous les plus grands se sont produits à Toulouse.

 

Renaud Capucon © Erato Paolo RoversiRenaud Capuçon

 

Quelques talents de dessinateurs se font jour parmi ces dédicaces. Pour les découvrir, le volume III consacré aux grands solistes est disponible sur Internet  :  ICI

Ainsi tout mélomane peut se connecter librement sur les volumes déjà parus.

Les Grands Interprètes, dédicaces et souvenirs musicaux / Dédicaces (volume I)
Les étoiles des Grands Interprètes (volume II)

Crédit photos
Maxim Vengerov © Diago Mariotta Mendez / Mstislav Rostropovitch © Emi Classics – Sasha Gusov / Renaud Capucon © Erato – Paolo-Roversi