Contactez-nous
Mardi 3 Août 2021

Festival de Rocamadour - Authentiques héritages

Par Eric Duprix

16e édition du Festival de Rocamadour du 15 au 26 août

Maintenir la 15e édition en 2020 était un vrai pari pour l’équipe du Festival de Rocamadour, alors que l’évolution de la crise sanitaire restait incertaine à l’époque. Un pari réussi et récompensé par une forte hausse de la fréquentation des concerts, tous doublés pour l’occasion afin de respecter les mesures de distanciation physique. Le moral est donc au beau fixe à moins de deux mois du festival 2021, dans un contexte sanitaire qui s’annonce plus serein que l’an passé. La programmation, joliment sous-titrée Authentiques héritages, est aussi variée et prestigieuse que lors des éditions précédentes. Suivez le guide.

 

Concert Au Pied De La Cité © Louis NespoulousConcert au pied de la cité © Louis Nespoulous

 

Le Concert Spirituel en ouverture le 15 août à la basilique

L’honneur d’ouvrir la 16e édition revient cette année au Concert Spirituel, la formation fondée et dirigée par Hervé Niquet, en résidence à Rocamadour depuis 2020. Un partenariat qui imposait presque de confier à un des meilleurs ensembles français la mission de lancer le festival 2021, le 15 août à 21h à la basilique Saint-Sauveur.

Le programme, entièrement consacré à Haendel, est à la hauteur de l’événement puisque l’on va y entendre le Te Deum de Dettingen, les Coronation Anthems (Hymnes du Couronnement) et le God save the Queen, hymne national britannique dont Haendel réalisa l’arrangement. Trois œuvres emblématiques pour une ouverture grandiose et solennelle.

 

Hervé Niquet © Julien MignotHervé Niquet

Deux soirées exceptionnelles au pied de la Cité les 24 et 25 août

Le défi consistant à organiser en plein air un des concerts du festival, dans la prairie au pied de la Cité de Rocamadour, avait été relevé avec succès il y a deux ans en rassemblant 1 700 spectateurs lors du concert de Renaud Capuçon et des Lausanne Soloists. Une expérience qui devait être renouvelée en 2020 avant d’être finalement abandonnée en raison de contraintes sanitaires trop lourdes à mettre en œuvre à grande échelle.

Qu’à cela ne tienne, il n’était pas question pour l’équipe du festival et son directeur Emmeran Rollin de renoncer en 2021. Cette fois-ci, deux concerts sont programmés dans le décor incroyable qu’offre la Cité illuminée à la nuit tombée, du bas de la vallée de l’Alzou. Le 24 août à 21h30, les célébrissimes Quatre Saisons de Vivaldi y sont données par le Concert de la Loge, bel ensemble sur instruments anciens fondé et dirigé par le violoniste Julien Chauvin.

Le lendemain, 25 août, toujours à 21h30, le public amadourien a rendez-vous avec le contre-ténor Philippe Jaroussky, figure incontournable du chant français, accompagné par l’ensemble L’Arpeggiata de Christina Pluhar. Au sommet de cette autre soirée de prestige culmine le mythique Stabat Mater de Pergolèse précédé d’oeuvres de Caldara et Haendel. 

 

Festival De Rocamadour Jarrousky

 

Et encore du beau monde à la basilique…

Il était présent lors des deux précédentes éditions et il se plaît manifestement à Rocamadour, Renaud Capuçon est de retour le 17 août à la basilique Saint-Sauveur où le très médiatique violoniste va se produire à 21h en compagnie de l’altiste toulousain Gérard Caussé et du violoncelliste Victor Julien-Laferrière. Trois générations de musiciens réunies dans un trio d’exception pour interpréter une seule œuvre (mais quelle œuvre !), les légendaires Variations Goldberg de Jean-Sébastien Bach. L’occasion de découvrir ce chef d’oeuvre de la musique pour piano dans la version pour trio à cordes transcrite par Dmitry Sitkovetsky.

 

Renaud Capucon © Louis NespoulousRenaud Capuçon

 

Elle avait fortement impressionné le public lors de sa première programmation en 2019, la compagnie La Tempête revient le 18 août à 21h à la basilique avec le beau programme Jérusalem constitué de chants issus des diverses traditions religieuses présentes dans la ville sainte. La formation fondée et dirigée par Simon-Pierre Bestion conçoit ses concerts comme un spectacle vivant centré sur « l’immersion sensorielle » du spectateur. Une curiosité et une soirée à ne surtout pas manquer.

 

Compagnie La Tempete © Louis NespoulousCompagnie La Tempête

 

Le concert du 22 août, également à 21h, réunit deux ensembles issus de la région Occitanie : Dulci Jubilo, jeune choeur de chambre toulousain fondé et dirigé par l’Amadourien Christopher Gibert, et La Sportelle, formation vocale associée au festival depuis 2017. Accompagnés par l’excellent organiste Thomas Ospital, les deux ensembles proposent un programme-hommage à Francis Poulenc, compositeur dont la mémoire reste très attachée à Rocamadour. Vont s’y succéder entre autres les fameuses Litanies à la Vierge Noire, le Salve Regina de Christopher Gibert et la création mondiale d’Oeuvre à la Vierge Noire, pièce commandée par le festival au compositeur contemporain Thierry Escaich.

 

Dulci Jubilo : Christopher Gibert © Louis NespoulousDulci Jubilo / Christopher Gibert

 

Le 23 août est à marquer d’une pierre blanche, toujours à 21h, avec la première au Festival de Rocamadour du Tenebrae Choir de Nigel Short, un des meilleurs ensembles vocaux du monde. Pour ce concert très attendu, le choeur britannique a conçu un programme alliant pièces vocales des époques Renaissance (Lobo, Victoria) et Baroque (Allegri, J-S Bach) au répertoire le plus contemporain (Miserere de J. MacMillan). Une véritable soirée de gala pour tous les amoureux du chant choral.

 

Rocamadour Nigel Short

 

C’est encore à la basilique qu’est donné le concert de clôture de cette 16e édition, le 26 août à 21h. Le pianiste Alexandre Tharaud, désigné une nouvelle fois Soliste instrumental de l’année aux récentes Victoires de la Musique classique, va y interpréter un programme d’oeuvres de Schubert, Liszt et Chopin. Une soirée romantique pour terminer en beauté le festival 2021, en compagnie d’un poète du clavier qui perpétue avec grâce et sensibilité la grande tradition du piano français.

 

Festival De Rocamadour Alexandre Tharaud

 

Le patrimoine lotois à l’honneur

Les concerts « hors les murs » mettant en valeur les hauts lieux du patrimoine lotois proches de Rocamadour sont désormais des rendez-vous bien installés dans la programmation du festival. Dès le 16 août à 21h, les poignantes Voix corses du groupe Barbara Furtuna font escale à l’imposante et majestueuse abbatiale de Souillac pour un concert mêlant répertoires profane et sacré, chants traditionnels et créations.

 

Barbara Furtuna © Pierrick Guidou JpgBarbara Furtuna

 

Le 21 août, le château de La Treyne (Lacave) accueille pour la troisième édition consécutive un concert du festival à 19h30. Le jeune et très talentueux guitariste toulousain Thibaut Garcia y est associé à Félicien Brut, l’accordéoniste que toute la scène classique française s’arrache. Ce duo récemment formé va jouer dans l’écrin des jardins du château son programme Vol de nuit, voyage musical reliant la France à l’Amérique du Sud en passant par l’Espagne.

 

Thibaut Garcia 2019 Photo: Marco Borggreve

Thibaut Garcia

 

Entre temps, le 19 au château de Haute-Serre (Cieurac) et le 20 août sur le site du Dolmen de Magès (Rocamadour), les deux fois à 23h, l’épatant quatuor vocal Climax va donner un Concert sous les étoiles entre jazz, pop, variété et musique sacrée. Une expérience insolite inaugurée lors de la précédente édition et opportunément reprise en 2021.

 

Concert Sous Les Étoiles : Climax © Louis NespoulousQuatuor vocal Climax

 

À la chapelle de l’Hospitalet et à l’église de Creysse

La jolie petite chapelle de l’Hospitalet est depuis quelques années le cadre de mini-concerts intimistes proposés en milieu d’après-midi au public du festival. Le quatuor Climax y est aussi programmé le 19 août à 16h avant que la mezzo-soprano Anne Bertin-Hugault prenne le relais le 24 août à 17h avec son récital Hildegarde von Bingen, étonnant personnage du XIIe siècle, religieuse, femme de lettres, compositrice et Docteur de l’Église depuis 2012. Pour la nouvelle version de ce programme « personnel et instructif », la chanteuse est accompagnée par l’Ensemble Oriscus et le violoniste Colin Heller. Un récital redonné par les mêmes le 25 août à 17h à l’église de Creysse.

 

Anne Bertin Hugault © Louis NespoulousAnne Bertin-Hugault

 

Une nouveauté : deux sessions pour le stage d’été 2021

Pilier du festival, le traditionnel stage d’été Cantica Sacra se dédouble en deux sessions lors de l’édition 2021. Destiné à tous ceux qui veulent s’initier au chant choral ou se perfectionner, et encadré par des musiciens professionnels (Anne Bertin-Hugault, Laetitia Corcelle, Christopher Gibert et Guillaume Le Dréau), il peut accueillir jusqu’à 60 stagiaires et est donc organisé cette année en deux temps distincts. Première session du 13 au 20 août avec un programme franco-anglais, puis seconde du 20 au 26 août consacrée à des œuvres polyphoniques. Ces deux sessions vont donner lieu à des concerts de fin de stage en la basilique Saint-Sauveur (les 20 et 26 août à 16h, entrée libre). À noter que si la première session affiche déjà complet, quelques places sont encore disponibles pour la seconde.

Le Festival de Rocamadour est un des rares si ce n’est le seul événement musical de la région Occitanie à poursuivre son développement année après année. Une réussite due à la qualité de sa programmation et à l’inventivité de ses organisateurs qui ont su tirer le meilleur parti du site exceptionnel dont ils disposent. Tout est en place pour un nouveau succès lors de cette 16e édition où le public est attendu en masse du 15 au 26 août.

Réservez vite vos places, conseil d’ami.

Billetterie en ligne

Festival de Rocamadour

Téléchargement brochure

Crédit photos :  Concert au pied de la cité © Louis Nespoulous / Renaud Capuçon © Louis Nespoulous / Thibaut Garcia © Marco Borggreve Warner Classics-Erato /  Hervé Niquet © Julien Mignot / Compagnie La Tempête © Louis Nespoulous /  Dulci Jubilo / Christopher Gibert © Louis Nespoulous / Barbara Furtuna © Pierrick Guidou /  Concert sous les étoiles / Climax © Louis Nespoulous /  Anne Bertin-Hugault © Louis Nespoulous