Contactez-nous
Lundi 26 Octobre 2020

Forever • d'après Gustav Malher / Grace

du 04 au 06 novembre 2020 - Théâtre Garonne

"Continuer à chanter la vie, encore et toujours, personne n’y arrive. La mort, ou plutôt la finitude des humains mérite elle aussi une chanson, une petite danse." – Grace Ellen Barkey

Lorsqu’on diagnostiqua chez Gustav Mahler une maladie cardiaque incurable, le compositeur écrivit à un ami : « J'ai perdu tout ce que j'avais acquis en termes de qui je pensais être, et je dois réapprendre mes premiers pas comme un nouveau-né ». Cet état d’esprit guida la composition de sa symphonie Das Lied von der Erde. Le dernier lied, Der Abschied (L’Adieu), reste une énigme à bien des égards, et est l'une des œuvres les plus personnelles de Mahler, évoquant la lutte de l’homme avec sa propre finitude, face à une nature éternelle et en perpétuelle renaissance.

Mais cet adieu sonne également comme un défi joyeux à la mort, une façon justement de ne pas dire adieu.C’est de ce délicat paradoxe dont se saisit Grace Ellen Barkey dans Forever : le lied y est chanté à voix nue par Maarten Seghers, dans l’installation de porcelaine tintinnabulante de Lemm&Barkey, avec pour tout accompagnement les chorégraphies interprétées par Grace Ellen Barkey (pour Garonne). Un monde entre deux mondes, l’instinct vital toujours à la lisière de l’évanouissement. Le chant n’y tient qu’à un fil (le filet de voix de Seghers), les danses composent et décomposent des harmonies fugaces comme les souvenirs d’une vie passée, et même lorsque la porcelaine se brise soudain en une myriade d’éclats, les derniers mots de Mahler scintillent pleins d’espoir : partout s’illuminent des lointains bleutés. La perspective est ouverte, la poussière de porcelaine se pose sur le théâtre comme dans un enchantement.