Contactez-nous
Vendredi 4 Décembre 2020

Altigone : une saison 2020/2021 de haute voltige

Par Sylvie Vaz

La salle de spectacle Altigone à Saint-Orens dévoile une programmation exceptionnelle et pluridisciplinaire. Autant de raisons de se réjouir après un début d’année difficile pour le spectacle vivant. Alors profitons et célébrons !

 

Francis Huster © Brigitte Euguernad

Francis Huster © Brigitte Euguernad

Tambour battant…

La saison débutera dès le 11 septembre avec l’hilarante pièce de Georges Feydeau, L’hôtel du libre-échange, proposé par le Grenier Théâtre et la Compagnie Cœur et Jardin. Fous-rires et amusements donneront le ton. Fouleront également les planches d’Altigone des têtes d’affiches prestigieuses à savoir Francis Huster dans Bronx, un seul en scène à la hauteur de son talent, puis Patrick Sébastien quittera le costume d’animateur pour celui de Louis XVI dans une intrigue délirante, enfin la divine Clémentine Célarié jouera le texte de Maupassant, Une vie, dans une interprétation saluée par la critique et ovationnée par le public.

Mais ce n’est pas tout, le public aura de surcroît la joie de retrouver la Compagnie théâtrale de l’Esquisse pour une série de pièces classiques (Les fourberies de Scapin, L’Avare, Le malade imaginaire et Le songe). La troupe fera, une fois de plus, honneur à Molière et Shakespeare. A ne pas rater, donc. Sans oublier la soirée du Nouvel An célébrée avec Jamais le deuxième soir, une pièce joyeuse qui bouscule les codes.

 

Clémentine Célarié © Lot

Clémentine Célarié © Lot

Juste pour rire

La comédie et le stand-up occuperont à nouveau une place de choix. Des artistes qui secoueront nos réalités modernes et nos paradoxes. En cela, nous pouvons faire confiance à Sellig qui raconte notre quotidien dans un Episode 5 toujours aussi désopilant. Puis ce sera au tour de Pablo Mira, fondateur du célèbre Goragi.fr, de jouer avec les sarcasmes et les vérités qui dérangent…de quoi faire grincer des dents. Quant à Mathieu Madénian, il nous plongera dans ses névroses loufoques avec Un spectacle familial. Une introspection intime et très drôle. Même tempo pour Un monde fou, Eric Metayer joue le rôle de Sam, un standardiste dépassé par des clients farfelus et haut en couleur. Eric Metayer incarne une trentaine de personnages avec brio et nous interroge sur nos comportements humains. Enfin, Anne Duberney proposera un spectacle sur mesure avec son women-show intimiste et virevoltant. Là voilà sur le point de mourir et de se remémorer les instants clés de sa vie. Sans filtre et sans retenue, il est temps pour elle de tout balancer pour le plus grand bonheur du public.

 

Mathieu Madenian © Thomas O'Brien

Mathieu Madenian © Thomas O’Brien

 

Parce que l’humour peut aussi se conjuguer au pluriel, nous aurons le plaisir de croiser Nicole Ferroni, Marie Reno, Christine Berrou, Anaïs Tampere-Le-Breton et Laura Domenge, dans Please stand up ! Un spectacle 100 % féminin qui fera mourir de rire. Puis dans la cadre de Festival Impulsez ! On retrouvera les match d’impro de La Bulle Carrée qui affrontera de nouvelles équipes. Un combat entre rire et spontanéité. Et pour ceux qui préfèreraient une revue de presse décalée, ils pourront compter sur Les goguettes. Leur spectacle, En trio mais à quatre, écorche la réalité…mais en chansons. Toujours en musique et toujours aussi surprenant, Le quatuor espagnol Pagagnini, offrira un concert des meilleurs morceaux classiques quand, soudain, ils se lèvent, dansent, sautent, rigolent. Une façon moderne et déjantée de revisiter l’univers du classique. Un régal !

 

Pagagnini © Julio Moya

Pagagnini © Julio Moya

 

Quand la musique est bonne…

Comme chaque année, Altigone propose un tour du monde musical avec d’une part de la musique classique (Jean-Michel Kim, L’âme russe interprété par la Chambre Symphonique de Toulouse, ou encore Le Miserere de l’Ensemble Antiphona), d’autre part du gospel (Gospel Rivers avec Epilogue, présenté par James Carlès, Emmanuel Pi Djob & Guests, Gospel Walk et Deedee Daniel), et bien d’autres surprises.

 

Ensemble Antiphona

Ensemble Antiphona

 

Le Festival Voix Croisées nous fera découvrir Touché, 12 chanteurs scandinaves qui utilisent leur voix comme un matériau unique afin de créer une harmonie déroutante. Puis ce sera au tour de Fabian Ordoñez de nous faire voyager sur des rythmes argentins. De la chaleur assurément et de l’émotion garantie. Une émotion que sera prolongée grâce à Marc Lavoine. Son nouveau spectacle, Dans la peau, est une invitation intimiste dans son univers personnel et musical. La saison musicale se terminera par Toulouse con tour. Une idée originale de Magyd Cherfi, Art Mengo & Yvan Cujious afin de revisiter les classiques de la région qui en font le charme et la suavité.

 

Fabian Ordonnez

Fabian Ordoñez © Bobby

 

Dansons maintenant

Pluralité et poésie seront les maîtres-mots en matière de danse. Tout d’abord avec La compagnie Metamorphoz. Imaginez de la musique classique mêlée à de la danse urbaine et vous aurez le mariage parfait offert par Ballet 2 rue. Pour poursuivre sur des grands airs classiques, il sera également possible de s’émerveiller devant la compagnie chorégraphique de François Mauduit qui interprétera Les 4 saisons de Vivaldi et fera voltiger les paysages. Encore parmi les classiques, Le Grand Ballet de Kiev revisitera La belle au bois dormant sur la célèbre partition de Piotr Ilitch Tchaïkovski.

 

La Belle Au Bois Dormant

La belle au bois dormant

 

La danse, c’est aussi repousser les frontières, tel est le credo Carolyn Carlson qui dans Crossroads ton synchronicity nous invite à ressentir les tourbillons de la vie. Quant à ceux qui voudraient ressentir la fougue espagnole alors Esencia Flamenca de la Compagnie Suite Española de Madrid est tout indiqué. Sensualité, mouvements, feu, un spectacle qui crépite. Enfin, la Compagnie Le Cercle des Danseurs Disparus offre un spectacle intime et contemporain avec Elegia. Cette compagnie toulousaine tombe à pic en nous questionnant sur le monde et notre rapport au réel. Un moment suspendu dans le temps.

 

Carolyn Carlson © Frédéric Iovino

Carolyn Carlson © Frédéric Iovino

 

Et ce n’est pas tout…

C’est toute une myriade de sensations et d’émotions que nous propose donc Altigone. Sans oublier la programmation dédiée aux plus jeunes et aux scolaires (La belle lisse poire du prince de motordu, Le petit prince, 46664 Prisoner : Nelson Mandela, etc.) De quoi réjouir un public prêt à ouvrir grand les yeux.

 

La Belle Lisse Poire Du Prince De Motordu © Julien Puginier

La belle lisse poire du prince de Motordu © Julien Puginier

 

Altigone c’est – in fine – un lieu de rencontres, de dialogue, souvent même d’échanges avec les artistes, ou encore un lieu de découvertes grâce aux nombreuses expositions que l’on peut admirer tout au long de l’année. Pour les mois à venir, il sera à nouveau possible de s’évader face au travail de nombre d’artistes. Qu’ils soient peintres, sculpteurs ou bien photographes, ils vous tendent les bras vers des horizons nouveaux.

La billetterie est désormais ouverte afin de vous garantir une rentrée pleine de promesses. Le spectacle retrouvant enfin son rôle d’éveil et de partage afin que chacun se sente bousculé, bouleversé, émerveillé. Il est donc temps de rallumer les étoiles…

Sylvie V.

Billetterie en Ligne d’Altigone

Altigone