Contactez-nous
Lundi 25 Juin 2018

Une saison de danse de haut vol à Odyssud

Par Léa Guichou

La salle de spectacle de Blagnac vient de dévoiler sa nouvelle programmation. Odyssud convoque l’année prochaine la crème des chorégraphes, parmi les plus reconnus de ses quarante dernières années. Voici les onze spectacles à voir en 2018/2019.

 

Batsheva - Last Work Batsheva Dance Company

 

C’est l’événement de la prochaine saison de danse à Odyssud ! La venue d’Ohad Naharin, maître de la scène chorégraphique israélienne, accompagné de la célèbre Batsheva Dance Company qui interprétera une de ses dernières créations : Last Work (du 11 au 13 décembre 2018). Une œuvre empreinte du style puissant et unique d’Ohad Naharin : le Gaga. Un style que les spectateurs pourront expérimenter lors d’un atelier organisé à Blagnac (sur inscription).

Des chorégraphes de référence

En attendant, le premier lever de rideau de la saison sera assuré par une autre figure incontournable de la danse contemporaine : le chorégraphe belge Sidi Larbi Cherkaoui et les dix-neuf moines du temple Shaolin avec qui il a travaillé pour créer Sutra, une œuvre mêlant danse et kung-fu. Le spectacle, qui tourne dans le monde entier depuis 2008, se fait rare en France mais Odyssud aura la chance de l’accueillir les 25 et 26 septembre à l’occasion d’une tournée en Europe.

Les 6 et 7 février 2019, retour aux sources avec la présentation du chef-d’œuvre de Lucinda Childs, Dance, pièce hypnotique créée en 1979 sur une musique de Philip Glass. Alliant danse minimaliste et vidéos, elle sera interprétée par le Ballet de l’Opéra de Lyon.

Deux autres immenses chorégraphes sont invités l’année prochaine, largement plébiscités par le public au fil des ans : Mourad Merzouki et Angelin Preljocaj. Le premier offrira aux spectateurs son tout nouveau projet, Vertikal, qui joue sur la gravité et la verticalité (du 16 au 20 octobre). Succès assuré a priori puisqu’en 2017, Pixel, sa précédente création, a été le deuxième spectacle ayant réuni le plus grand nombre de spectateurs à Odyssud. Enfin, du 5 au 7 juin, Angelin Preljocaj clôturera la saison de danse avec La Fresque, inspirée d’un conte chinois avec des costumes confectionnés par Azzedine Alaïa « himself » et la musique de Nicolas Godin, membre du fameux groupe Air.

Une programmation diversifiée

L’année prochaine à Odyssud, il y en aura pour tous les styles ! Figure mythique du flamenco, María Pagés se glissera dans la peau de Carmen entourée de ses danseuses et de sept musiciens, du 28 au 30 novembre.

Maria Pages Yo Carmen  María Pagés Compañía

 

Les cultures urbaines ne seront pas en reste. Premier rendez-vous hip-hop en octobre avec Mourad Merzouki (voir ci-dessus) puis un deuxième du 10 au 13 janvier, acrobatique et hautement technique, orchestré par les Pockemon Crew, champions de France et du monde de hip-hop.

En danse classique, là aussi l’affiche sera prestigieuse. Le classique revisité d’abord, dépoussiéré par le Groupe 3e étage réunissant des danseurs du Ballet de l’Opéra de Paris dans un spectacle enlevé et drôle baptisé Désordres (les 7 et 8 janvier). Dans la plus pure veine classique, suivra Le Lac des Cygnes par le Yacobson Ballet, compagnie russe de grande qualité qui sera sur scène du 23 au 27 janvier.

Enfin, des curiosités au programme de cette nouvelle saison. Le Groupe Grenade, compagnie exclusivement composée d’enfants et d’adolescents, proposera une traversée de l’Orient à l’Occident dans D’Est en Ouest, les 13 et 14 avril. Sans oublier les fidèles … La compagnie de Myriam Naisy, basée à Blagnac, reviendra à Odyssud avec Sous-venances (du 21 au 23 novembre), une création bercée par les mélodies du jazzman Anouar Brahem. Que du beau monde !


Programmation complète à retrouver sur le site d’Odyssud.
Ouverture des abonnements à partir du 19 juin 2018, sur internet et par correspondance.