Contactez-nous
Samedi 18 Novembre 2017

Annette Cunnac

Pastelliste et peintre du réel, pris sur le vif

Annette Cunnac saisit des atmosphères temporaires, des lumières furtives, des scènes éphémères au pastel et en peinture. Elle a le regard d’un voyageur aussi bien à l’autre bout du monde qu’à Toulouse et dans son Tarn natal. Le propos tient avant tout à l’intensité des couleurs qui rend son travail vivant et expressif.

annette-cunnac

Annette Cunnac débute la peinture à l’adolescence. Elle découvre à ce moment-là, le combat des impressionnistes, et se dit touchée par leur remise en cause de la peinture académique et des codes picturaux traditionnels. Elle considère aussi beaucoup la peinture de l’orientaliste Jacques Majorelle. Elle compose alors grâce à ces premières inspirations : peindre une réalité authentique, vivante presque festive. Elle entame ensuite une vie professionnelle qu’elle mènera de front, en France comme à l’étranger, en continuant la peinture sans relâche.

Lire la suite...

Il y a presque trente ans, Annette Cunnac décide de s’inscrire aux cours du soir de l’Ecole des Beaux-Arts de Toulouse, qu’elle suivra pendant plusieurs années. Dès lors, elle participe à des salons et expose dans des galeries de la région toulousaine. À ce moment-là, peindre est déjà le moyen d’exprimer et retranscrire la réalité qui l’entoure.

Son intention : capter des instants de vie

Annette Cunnac procède par déclic. L’œil capte un instant de vie. « Il faut toujours être réceptif à ce qu’il se passe autour de nous. J’ai toujours avec moi un carnet de croquis et très rapidement je fais quelques ébauches ou bien mon appareil photo pour fixer très rapidement ces instants. Plus tard, je recompose ». Le dessin, c’est pour elle le temps de la réflexion et de la recherche puis, vient ensuite la peinture ou le pastel. Reste que ce qui l’intéresse, c’est le vécu, le réel et non vraiment l’imaginaire.

Dans son travail, les couleurs sont frappantes. Pour l’artiste, « La couleur c’est la vie, l’émotion, la poésie. Il y a un côté musical : des gammes de couleurs sont à notre disposition ». Elle a d’ailleurs fait paraître un recueil regroupant une quinzaine de peintures et de pastels sur la ville de Toulouse que Gérard Gensane, guide conférencier a qualifié ainsi : « Pour fixer dans la seconde ce qui ne peut durer qu’une seconde… Pour rencontrer Toulouse quand la lumière l’étreint comme une amante volage qui se dissipe quand on croit l’enserrer ».

La peinture est un moyen d’expression pour l’artiste. Elle l’explique assez facilement : « Lorsqu’on peint, on s’exprime et souvent on le fait car on ne peut pas le dire avec des mots. Je suis quelque part le témoin de moments vécus. Je capte ces instants de vie que j’essaie ensuite de restituer selon ma perception. Je veux bien sûr être fidèle à ce que j’ai vécu mais aussi fidèle au sujet. La sincérité et l’authenticité sont des mots très importants pour moi, c’est certain. Je n’essaie pas de faire du beau. Je n’ai ni cette prétention ni cet objectif ».

Peindre autour de soi : ici comme ailleurs

Pour Annette Cunnac, voyager ne semble pas seulement vouloir dire « partir ailleurs ». L’artiste s’inspire pour ses peintures et pastels de l’ailleurs, c’est vrai, mais aussi de son environnement proche. Elle insiste sur le regard : c’est le regard qui détermine l’excursion. Ainsi, Annette Cunnac sait porter un regard autre sur Toulouse, « presque le regard d’un voyageur » selon ses mots. « Mes premiers voyages ont été un bol d’air frais ». L’Ethiopie, l’Ouzbékistan, la Chine, la Russie, … « J’ai rencontré des peuples et des civilisations qui font corps avec leur terre. Le travail du pastel, de la terre quelque part, signifie pour moi, rester plus proche de ces gens, de leur culture, de leur authenticité ».

2017, pour aborder d’autres pratiques artistiques

Enchantée par ses nombreuses expositions l’an passé, l’artiste souhaite désormais prendre le temps dans son atelier, pour aller au-delà de ce qu’elle a déjà expérimenté : « Une technique permet de mieux en travailler une autre. Il y a des choses que je découvre avec le pastel et qui me permettent d’aller plus loin en peinture. Et inversement. J’ai donc décidé de débuter la gravure prochainement aux côtés de deux graveurs professionnels. Je ne veux pas rester dans ce que je sais faire, je veux aller au-delà, tout en restant très exigeante avec ce que je fais » affirme-t-elle.

Elle exposera tout de même au printemps prochain à la mairie de Castanet-Tolosan pour présenter quelques nouvelles toiles de Toulouse et ses si belles lumières. Elle travaille aussi sur un projet d’exposition à Hambourg dans le cadre d’un congrès international d’associations franco-allemandes, là encore pour faire découvrir la ville rose.

Annette Cunnac fait partie de l’association 111 des Arts dont le but est de soutenir les enfants atteints de maladies graves et les équipes hospitalières qui sont en charge de ces enfants et de diffuser le travail des artistes membres de l’association au profit d’une œuvre humanitaire. Enfin, l’artiste peintre pastelliste prépare de nouveaux périples notamment en Iran pour découvrir « la belle civilisation perse ».

Marjorie Lafon

Toulouse-Lumière soleil couchantPeintre de l’authenticité, pastelliste.

Réside et travaille à Toulouse où elle s’est établie en 1983. Est formée aux cours du soir de l’école des Beaux-Arts de Toulouse, formation qu’elle complète au sein de l’Académie de Dessin de Toulouse. Après avoir mené de front sa carrière professionnelle et la réalisation de sa passion pour la peinture, elle se consacre pleinement à sa carrière de peintre. Elle expose dans différentes manifestations artistiques au cours desquelles elle remporte de nombreuses distinctions et réalise des expositions personnelles en galerie. En 2014 est nommée sociétaire des Artistes Français.

Elle puise ses sujets dans le monde qui l’entoure. Sa passion pour les voyages l’emmène sur les mythiques routes de la soie et plus récemment en Ethiopie. Son art se nourrit de ses rencontres et découvertes de nouvelles cultures qui sont essentielles à l’authenticité de sa création. Imprégnée de ses voyages, elle nous offre un nouveau regard sur Toulouse avec ses pastels et ses huiles dont les sujets dégagent une profonde humanité.

« Transmettre une émotion sincère et authentique, telle est la finalité de mon art. Je compose un tableau pour mettre en scène des instants de vie que je souhaite partager  ».

Sa technique : huile sur toile et pastel sec pour capter la lumière par la couleur et les forts contrastes. Une composition rigoureuse et un dessin poussé au maximum de sa puissance suggestive viennent renforcer la dimension dramatique de l’œuvre.

 

annette cunnac ars en re coucher de soleil annette cunnac ethiopie matin debre markos
annette cunnac ethiopie scene de vie 13 annette cunnac ouzbekistan femmes2 au marc
annette cunnac ouzbekistan le gour emir annette cunnac route de la soie bazar de 2

annette cunnac route de la soie croquis

annette cunnac route de la soie lac karaku

annette cunnac route de la soie croquis2

annette cunnac saint petersbourg

   

 

                                                            

 

 

Annette Cunnac, pastelliste et peintre du réel, pris sur le vif (Culture 31 - Marjorie Lafont)

L'Eté de l'Art aux paysages Tarnais

Artistes en liberté : remise des prix (La Dépêche du Midi - octobre 2014)

La Salvetat-Saint-Gilles. Le palmarès de l'expo Traits et couleurs (La Dépêche du Midi - avril 2014)

Salvagnac. Deux beaux cadeaux pour la commune (La Dépêche du Midi - janvier 2010)

Portrait d’Artiste  (Maison Cosy - juin 2015)

 

Biographie

Née en 1950 dans le Tarn, terrain de ses premières inspirations, Annette Cunnac réside et a son atelier à Toulouse où elle s’est établie en 1983, date à laquelle elle s’inscrit aux cours du soir de l’Ecole des Beaux-Arts, atelier de Pierre Darques, où elle acquiert de solides bases en dessin et peinture qu’elle complète au sein de l’Académie de Dessin de Toulouse. 

Ses premières émotions en art ont été suscitées par la découverte des impressionnistes dans les magazines consacrés à la peinture. Ces œuvres éveillent en elle un profond désir de restituer sur des toiles la douceur et l’harmonie des paysages de la campagne autour d’elle.

Après avoir mené de front sa carrière professionnelle et la réalisation de sa passion pour la peinture elle se consacre entièrement à son art. En 2014 elle est nommée Sociétaire des Artistes français.

Démarche

Annette Cunnac puise autour d’elle les sujets de ses œuvres et se concentre sur deux thématiques, les paysages et les scènes de vie. Elle cherche à capter inlassablement la magie de la lumière et l’intensité des couleurs.  «Sublimer la vérité du sujet avec une palette de couleurs poussée et avec de forts contrastes pour exprimer l’essentiel telle est la finalité de ma pratique artistique ». Les rythmes colorés tout en finesse et la vibration des blancs renforcent la poésie et la sérénité des scènes de rue, particulièrement celles d’Ethiopie. « Je recherche en permanence un équilibre entre graphisme et couleur ». Le cadrage et la composition sont classiques, mais les sujets traités sont contemporains. 

Elle travaille en atelier à partir des croquis et des photos qu’elle réalise au cours de ses voyages et qui sont un support à sa mémoire visuelle. « Retrouver le calme de mon atelier pour rassembler mes souvenirs et organiser les sujets qui donneront naissance aux futures œuvres m’est indispensable». 

Elle pratique également la peinture sur le motif en parcourant la campagne autour d’elle avec son chevalet et sa boite de pastel, dans la tradition de la peinture de « plein-air ».  «Peindre sur le motif est un moment précieux. On est porté par le sujet et le dialogue s’installe immédiatement. La technique du pastel confère une grande rapidité d’exécution pour saisir une lumière fugace, la vibration d’une couleur ou le mouvement d’une silhouette. Il permet des gestes légers et précis à la fois».