Remise du 32e Prix du Jeune Ecrivain de langue française

Les Chroniqueurs

mercredi 29 mars à 20h - Théâtre municipal de Muret

Lecture d’extraits des textes primés par deux comédiens de la Comédie-Française.

 

En présence des écrivains du jury et des lauréats du 32e Prix.

 

Sylvia Bergé, sociétaire de la Comédie-Française depuis 1998, et Didier Sandre, Molière du meilleur acteur en 1996 et pensionnaire de la Comédie-Française depuis 2013, liront des extraits des nouvelles lauréates du 32e Prix. Ils seront accompagnés musicalement par Claire Gimatt et Pierre-Yves Meyer.

 

La soirée se clôturera par un cocktail et une séance de dédicaces, l’occasion de rencontrer les écrivains du jury et les douze lauréats de cette année.

 

Lire la suite...






























    

    Le cri

    Nicolas Beuglet

    Par Robert Pénavayre

     

    Un chef d’œuvre du genre !

     

    Sitôt la première page lue, ne vous faites aucune illusion, vous allez vous retrouver pris dans les mailles de ce thriller, des mailles extrêmement serrées qui ne vous laisseront plus de répit et qui vous feront coucher à pas d’heure.

     

    Pour son second roman, Nicolas Beuglet nous fait frémir. Pour plusieurs raisons dont la moindre n’est pas d’avoir documenté son récit à partir de faits réels.


    En effet, la grande majorité des informations dévoilées dans ce roman sont historiques et, de plus, ont fait l’objet de recoupements journalistiques. Entre rapport officiel du Sénat américain en date du 3 août 1977 dévoilant la nature des expérimentations secrètes du projet MK-Ultra, l’histoire militaire de l’île de l’Ascension et le triste passé de l’hôpital psychiatrique de Gaustad, sans oublier la vie secrète d’agent secret de Carl Gustav Jung, l’inventeur, entre autres choses, du concept de l’inconscient collectif, pierre angulaire du présent roman, abandonnez tout espoir d’une nuit tranquille. Bien sûr, il ne serait pas très charitable de vous dévoiler quoi que ce soit car le suspense naît immédiatement et n’en finit pas de rebondir pratiquement à chaque page, vous laissant dans l’incapacité à refermer votre livre avant la fin.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email