Jean-Edern Hallier, l"idiot insaisissable

Les Chroniqueurs

Jean-Claude Lamy

Par Christian Authier


C’était Jean-Edern…


Avec Jean-Edern Hallier, L’idiot indispensable, Jean-Claude Lamy signe un livre éblouissant sur un écrivain hors normes.

 

Et si Jean-Claude Lamy avait écrit le meilleur livre «de» Jean-Edern Hallier ? C’est finalement ce que l’on se dit en ayant terminé cette biographie-fleuve de 600 pages qui reflète sans doute mieux la vérité de l’écrivain et polémiste que ses propres livres dont les meilleurs se nomment Le premier qui dort réveille l’autre, L’Évangile du fou et Je Rends Heureux. D’ailleurs, Hallier n’était pas dupe en disant «Mon chef-d’œuvre, c’est ma vie». Son père, le général André Adolphe Hallier, regrettait qu’il ne soit pas passé par la case prison : «Un an à la bastille, il aurait pu écrire un grand roman».


Lire la suite...






























    

    Un enfant plein d’angoisse et très sage

    Stéphane Hoffmann

    Stéphane Hoffmann : des rires et des larmes

    Par Christian Authier


    Avec Un enfant plein d’angoisse et très sage, Stéphane Hoffmann signe un roman aussi drôle qu’émouvant, plein de fantaisie et d’insolence.


    On peut être plein d’angoisse et très sage quand on a treize ans. La preuve avec Antoine Griggs qui a eu le mérite de ne pas encombrer jusque-là ses géniteurs. Son père, Rudyard (un Anglais, of course) ne s’est jamais soucié de lui, trop occupé à parcourir la planète et à s’ébrouer dans la finance. Sa mère, Baladine, a accumulé les succès dans le monde de l’entreprise et vise désormais un poste de ministre. Pas le temps ni l’envie d’élever un fils. Les pensions font cela très bien. Et pour les vacances, il y a la grand-mère Maggie et le bon air de Chamonix. Mais un été, les parents – séparés et toujours mariés – se souviennent qu’ils ont eu un enfant et chacun veut le récupérer…


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email