Jean-Edern Hallier, l"idiot insaisissable

Les Chroniqueurs

Jean-Claude Lamy

Par Christian Authier


C’était Jean-Edern…


Avec Jean-Edern Hallier, L’idiot indispensable, Jean-Claude Lamy signe un livre éblouissant sur un écrivain hors normes.

 

Et si Jean-Claude Lamy avait écrit le meilleur livre «de» Jean-Edern Hallier ? C’est finalement ce que l’on se dit en ayant terminé cette biographie-fleuve de 600 pages qui reflète sans doute mieux la vérité de l’écrivain et polémiste que ses propres livres dont les meilleurs se nomment Le premier qui dort réveille l’autre, L’Évangile du fou et Je Rends Heureux. D’ailleurs, Hallier n’était pas dupe en disant «Mon chef-d’œuvre, c’est ma vie». Son père, le général André Adolphe Hallier, regrettait qu’il ne soit pas passé par la case prison : «Un an à la bastille, il aurait pu écrire un grand roman».


Lire la suite...






























    

    Revenir à Lisbonne

    Patrice Jean

    Les vies rêvées d'un homme ordinaire

    Par Christian Authier


    Quand tant de romans avancent martialement avec leurs grands «sujets» en bandoulière, le troisième de Patrice Jean, après La France de Bernard et Les Structures du mal, fait souffler un peu d’air frais, pratique le pas de côté et le changement de perspective. Dès les premières pages, le ton goguenard avec lequel l’écrivain narre les évènements très ordinaires que traverse son héros (séance bricolage et soirée crémaillère chez un ami) se mêle à la prose altière d’extraits du Traité de l’honnête homme du XXIème siècle.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email