Jean-Edern Hallier, l"idiot insaisissable

Les Chroniqueurs

Jean-Claude Lamy

Par Christian Authier


C’était Jean-Edern…


Avec Jean-Edern Hallier, L’idiot indispensable, Jean-Claude Lamy signe un livre éblouissant sur un écrivain hors normes.

 

Et si Jean-Claude Lamy avait écrit le meilleur livre «de» Jean-Edern Hallier ? C’est finalement ce que l’on se dit en ayant terminé cette biographie-fleuve de 600 pages qui reflète sans doute mieux la vérité de l’écrivain et polémiste que ses propres livres dont les meilleurs se nomment Le premier qui dort réveille l’autre, L’Évangile du fou et Je Rends Heureux. D’ailleurs, Hallier n’était pas dupe en disant «Mon chef-d’œuvre, c’est ma vie». Son père, le général André Adolphe Hallier, regrettait qu’il ne soit pas passé par la case prison : «Un an à la bastille, il aurait pu écrire un grand roman».


Lire la suite...






























    

    Stéphane Guibourgé, âme sensible

    Par Christian Authier


    L’auteur du Train fantôme signe avec Toutes nos vies un roman mélancolique et lumineux.


    Si l’intérêt d’un roman se mesurait à son «sujet», Toutes nos vies de Stéphane Guibourgé ne brillerait pas d’un éclat particulier. De quoi est-il question ici ? D’un homme, bientôt quinquagénaire, dressant le bilan d’une existence chaotique. Il s’adresse à la femme aimée (qui se bat contre la maladie dans un hôpital parisien), aux femmes qu’il a aimées avant elle, à ses deux fils. Il se souvient des amis disparus, de ses voyages pratiqués comme un éloge de la fuite. Ces motifs sont transcendés par l’art et la manière d’un styliste qui, depuis une quinzaine d’années, construit une œuvre aussi racée qu’incarnée.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email