Jean-Edern Hallier, l"idiot insaisissable

Les Chroniqueurs

Jean-Claude Lamy

Par Christian Authier


C’était Jean-Edern…


Avec Jean-Edern Hallier, L’idiot indispensable, Jean-Claude Lamy signe un livre éblouissant sur un écrivain hors normes.

 

Et si Jean-Claude Lamy avait écrit le meilleur livre «de» Jean-Edern Hallier ? C’est finalement ce que l’on se dit en ayant terminé cette biographie-fleuve de 600 pages qui reflète sans doute mieux la vérité de l’écrivain et polémiste que ses propres livres dont les meilleurs se nomment Le premier qui dort réveille l’autre, L’Évangile du fou et Je Rends Heureux. D’ailleurs, Hallier n’était pas dupe en disant «Mon chef-d’œuvre, c’est ma vie». Son père, le général André Adolphe Hallier, regrettait qu’il ne soit pas passé par la case prison : «Un an à la bastille, il aurait pu écrire un grand roman».


Lire la suite...






























    

    Jean Hatzfeld et les enfants du génocide

    Par Christian Authier


    Dans Un papa de sang, l’auteur de La Stratégie des antilopes donne la parole aux enfants des rescapés et des tueurs du génocide tutsi au Rwanda. Impressionnant.


    Pour de nombreux lecteurs, français comme étrangers, Jean Hatzfeld a mis depuis des années des mots sur la tragédie rwandaise et le génocide subi par les Tutsis. D’avril à juillet 1994, plusieurs centaines de milliers d’entre eux furent massacrés, essentiellement à coups de machettes, par les Hutus. Cinquième livre consacré au Rwanda de l’ancien grand reporter et correspondant de guerre (il fut gravement blessé en Bosnie) après Dans le nu de la vie, Une saison de machettes (prix Femina essai 2003), La Stratégie des antilopes (prix Médicis 2007) et Englebert des collines, Un papa de sang donne la parole aux enfants, ceux des tueurs hutus comme ceux des rescapés qu’il avait naguère confessés.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email