Jean-Edern Hallier, l"idiot insaisissable

Les Chroniqueurs

Jean-Claude Lamy

Par Christian Authier


C’était Jean-Edern…


Avec Jean-Edern Hallier, L’idiot indispensable, Jean-Claude Lamy signe un livre éblouissant sur un écrivain hors normes.

 

Et si Jean-Claude Lamy avait écrit le meilleur livre «de» Jean-Edern Hallier ? C’est finalement ce que l’on se dit en ayant terminé cette biographie-fleuve de 600 pages qui reflète sans doute mieux la vérité de l’écrivain et polémiste que ses propres livres dont les meilleurs se nomment Le premier qui dort réveille l’autre, L’Évangile du fou et Je Rends Heureux. D’ailleurs, Hallier n’était pas dupe en disant «Mon chef-d’œuvre, c’est ma vie». Son père, le général André Adolphe Hallier, regrettait qu’il ne soit pas passé par la case prison : «Un an à la bastille, il aurait pu écrire un grand roman».


Lire la suite...






























    

    Portrait et autoportrait de Charlotte Rampling

    Par Christian Authier


    Avec Qui je suis, la comédienne entreprend en compagnie de l’écrivain Christophe Bataille un voyage dans son enfance et sa jeunesse. Magnifique.


    On aurait pu la surnommer «The Look» si le surnom n’avait été attribué auparavant à Lauren Bacall avec laquelle elle partage un regard fascinant, félin, envoûtant. Elle a été l’une des actrices les plus magnétiques de ces cinquante dernières années distillant au gré de ses rôles ou de sa seule présence une aura faite de mystère, de séduction, de trouble, d’androgynie.

     

    Elle a vingt ans en plein Swinging London, fait une apparition devant la caméra de Richard Lester, tourne dans un épisode de Chapeau melon et bottes de cuir. Elle n’a pas vingt-cinq ans quand Luchino Visconti la dirige dans Les Damnés, fresque sur la montée du nazisme, en compagnie notamment de Dirk Bogarde.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email