Jean-Edern Hallier, l"idiot insaisissable

Les Chroniqueurs

Jean-Claude Lamy

Par Christian Authier


C’était Jean-Edern…


Avec Jean-Edern Hallier, L’idiot indispensable, Jean-Claude Lamy signe un livre éblouissant sur un écrivain hors normes.

 

Et si Jean-Claude Lamy avait écrit le meilleur livre «de» Jean-Edern Hallier ? C’est finalement ce que l’on se dit en ayant terminé cette biographie-fleuve de 600 pages qui reflète sans doute mieux la vérité de l’écrivain et polémiste que ses propres livres dont les meilleurs se nomment Le premier qui dort réveille l’autre, L’Évangile du fou et Je Rends Heureux. D’ailleurs, Hallier n’était pas dupe en disant «Mon chef-d’œuvre, c’est ma vie». Son père, le général André Adolphe Hallier, regrettait qu’il ne soit pas passé par la case prison : «Un an à la bastille, il aurait pu écrire un grand roman».


Lire la suite...






























    

    Vingt-quatre heures dans la vie d"un couple

    Par Christian Authier


    Philippe Lacoche met en scène un homme tentant de retenir celle qui va le quitter. Un suspense sentimental et musical.


    Peut-on sauver un couple en vingt-quatre heures ? C’est le défi que se lance Pierre lorsque sa compagne, Géraldine, lui annonce que, cette fois, elle le quitte pour de bon. Elle a «quelqu’un», elle ne l’aime plus. Les habitudes ont chassé la passion. L’histoire est connue. Restons bons amis, lui dit-elle.

     

    Comment avait-il pu, lui, modeste journaliste quinquagénaire «pas très beau», séduire cette jeune femme qui lui rappelait Jane Birkin époque Melody Nelson ? Comment ont-ils pu passer six années ensemble, des années plutôt heureuses malgré quelques crises ? La musique y est pour beaucoup. Il l’avait rencontrée dans un bar où elle chantait, lui avait écrit un texte, puis l’avait soutenue dans ses rêves de succès. Car Géraldine, Géa de son nom de scène, se verrait bien en haut de l’affiche.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email