Rencontre avec Charles Robinson animée par Sarah Authesserre

Les Chroniqueurs

vendredi 9 décembre de 17h à 18h - Libraire Ombres Blanches / Galerie Confort des Etranges

Fabrication de la guerre civile se propose de plonger le lecteur une année durant au cœur d'une Cité de banlieue : la Cité des Pigeonniers. Cité fictive, dans une ville fictive elle aussi. La Cité va être rasée dans le cadre d'un projet de rénovation urbaine. Le quartier délaissé va être puissamment activé.

 

Ce qui l'intéresse, ici, c'est de saisir la vie nue sous toutes ses formes : de la vie quotidienne jusqu'aux rêves, en passant par le boulot, le pas de boulot, les amitiés, les trahisons, les rivalités, le sexe, les morts. Toutes ces strates, tous ces flux, cette accumulation dont la charge conduit à la déflagration.


Lire la suite...






























    

    Pasolini parmi nous

    Par Christian Authier


    La Piste Pasolini de Pierre Adrian explore «la dérangeante actualité» de l’écrivain et cinéaste assassiné voici quarante ans. Retour sur un artiste d’une liberté indomptable.


    De Pier Paolo Pasolini (1922-1975), on se souvient d’abord de la mort aussi affreuse que mystérieuse, jamais réellement élucidée. Giuseppe Pelosi, dit «Pino la grenouille», dix-sept ans alors, l’une de ces petites frappes que l’artiste aimait racoler, l’a-t-il tué ? Sans doute. Certains évoquèrent plutôt la Mafia, l’extrême droite ou l’appareil d’État. Un assassinat politique serait-il plus «noble» qu’une sordide histoire de mœurs ? Le 2 novembre au matin, à Ostie, non loin de la plage, le corps supplicié ressemble à «un tas de chiffons» selon l’expression de la femme qui le découvre.

     

    C’est à Ostie, sur les lieux du crime, que s’ouvre La Piste Pasolini de Pierre Adrian. Que fait donc là ce jeune Français né en 1991 ? «Pourquoi moi, si loin de lui, étudiant parisien de 23 ans, je le cherche encore, là où il n’est plus ?


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email