Jean-Edern Hallier, l"idiot insaisissable

Les Chroniqueurs

Jean-Claude Lamy

Par Christian Authier


C’était Jean-Edern…


Avec Jean-Edern Hallier, L’idiot indispensable, Jean-Claude Lamy signe un livre éblouissant sur un écrivain hors normes.

 

Et si Jean-Claude Lamy avait écrit le meilleur livre «de» Jean-Edern Hallier ? C’est finalement ce que l’on se dit en ayant terminé cette biographie-fleuve de 600 pages qui reflète sans doute mieux la vérité de l’écrivain et polémiste que ses propres livres dont les meilleurs se nomment Le premier qui dort réveille l’autre, L’Évangile du fou et Je Rends Heureux. D’ailleurs, Hallier n’était pas dupe en disant «Mon chef-d’œuvre, c’est ma vie». Son père, le général André Adolphe Hallier, regrettait qu’il ne soit pas passé par la case prison : «Un an à la bastille, il aurait pu écrire un grand roman».


Lire la suite...






























    

    Jean-Christophe Grangé, maître du thriller

    Par Christian Authier


    Lontano confirme le talent de l’auteur des Rivières pourpres qui publie un nouveau roman aussi virtuose qu’effrayant.


    Alors que la saison est à la promotion massive par une critique panurgique de daubes présentées comme des chefs-d’œuvre (voir notamment les romans de Christine Angot, Mathias Enard, Delphine de Vigan…), la relative indifférence entourant le nouveau livre de Jean-Christophe Grangé peut surprendre.

     

    Si l’auteur des Rivières pourpres et de L’Empire des loups n’a pas besoin des médias pour rencontrer un public aussi large que fidèle, il construit une œuvre plus intéressante et cohérente (il faut lire les remarquables Serment des limbes et Miserere) que bien de ses contemporains loués dans les gazettes. Sans doute que Grangé pâtit du mépris entourant chez nous la littérature de genre (en l’occurrence le thriller) sauf lorsqu’elle est signée par des auteurs étrangers.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email