Jean-Edern Hallier, l"idiot insaisissable

Les Chroniqueurs

Jean-Claude Lamy

Par Christian Authier


C’était Jean-Edern…


Avec Jean-Edern Hallier, L’idiot indispensable, Jean-Claude Lamy signe un livre éblouissant sur un écrivain hors normes.

 

Et si Jean-Claude Lamy avait écrit le meilleur livre «de» Jean-Edern Hallier ? C’est finalement ce que l’on se dit en ayant terminé cette biographie-fleuve de 600 pages qui reflète sans doute mieux la vérité de l’écrivain et polémiste que ses propres livres dont les meilleurs se nomment Le premier qui dort réveille l’autre, L’Évangile du fou et Je Rends Heureux. D’ailleurs, Hallier n’était pas dupe en disant «Mon chef-d’œuvre, c’est ma vie». Son père, le général André Adolphe Hallier, regrettait qu’il ne soit pas passé par la case prison : «Un an à la bastille, il aurait pu écrire un grand roman».


Lire la suite...






























    

    Un bijou signé Holder

    Par Christian Authier


    Avec La saison des Bijoux, Eric Holder signe un roman plein de douceur et de fureur.


    il y a plusieurs tons, plusieurs climats, plusieurs sensibilités dans l’œuvre d’Eric Holder déjà riche d’une vingtaine de titres dont La Belle Jardinière, L’Homme de chevet, En compagnie des femmes (prix Nimier), Mademoiselle Chambon ou La Correspondante. En simplifiant, nous dirons qu’un Holder âpre et mélancolique côtoie un Holder lumineux et délicat même si ces inspirations peuvent se mêler. La preuve avec La saison des Bijoux qui constitue la parfaite rencontre entre les sentiments et les paysages que cet écrivain brasse en nous racontant des histoires à hauteur d’homme (et de femme).

     

    Nous voici à Carri, dans le Médoc, village situé non loin des dunes et de l’Atlantique où, l’été venu, se pressent touristes et vendeurs ambulants.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email