Rencontre avec Charles Robinson animée par Sarah Authesserre

Les Chroniqueurs

vendredi 9 décembre de 17h à 18h - Libraire Ombres Blanches / Galerie Confort des Etranges

Fabrication de la guerre civile se propose de plonger le lecteur une année durant au cœur d'une Cité de banlieue : la Cité des Pigeonniers. Cité fictive, dans une ville fictive elle aussi. La Cité va être rasée dans le cadre d'un projet de rénovation urbaine. Le quartier délaissé va être puissamment activé.

 

Ce qui l'intéresse, ici, c'est de saisir la vie nue sous toutes ses formes : de la vie quotidienne jusqu'aux rêves, en passant par le boulot, le pas de boulot, les amitiés, les trahisons, les rivalités, le sexe, les morts. Toutes ces strates, tous ces flux, cette accumulation dont la charge conduit à la déflagration.


Lire la suite...






























    

    Baptiste Beaulieu : « le monde actuel a cruellement besoin d’un super-héros »

    Par Brice Christen


    Conteur d’anecdotes et d’histoires aussi cocasses que triste dans le milieu médicales, Baptiste Beaulieu sait raconter certaines histoires et transmettre les émotions comme personne. Une manière de faire unique et un personnage authentique que l’on a eu envie de rencontrer pour en savoir plus sur celui qui est écrivain le jour et médecin la nuit (ou l’inverse, ça dépend des jours).

     

    J’ai vu que tu avais déclaré ne pas te sentir écrivain mais médecin en premier lieu. Qu’est-ce qui te pousse à écrire ?


    Je dirais que je n’ai pas vraiment le choix. Quand j’ai une idée dans la tête il faut que je l’écrive, sinon j’ai le sentiment d’un gâchis immense. Je ne le dis pas de façon prétentieuse, mais c’est un gâchis pour moi, de moi-même. J’ai des images dans la tête que je trouve belles et si je ne les écrit pas je n’ai pas l’impression de justifier mon existence. C’est nécessaire,je ne pourrais pas faire autrement.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email