Jean-Edern Hallier, l"idiot insaisissable

Les Chroniqueurs

Jean-Claude Lamy

Par Christian Authier


C’était Jean-Edern…


Avec Jean-Edern Hallier, L’idiot indispensable, Jean-Claude Lamy signe un livre éblouissant sur un écrivain hors normes.

 

Et si Jean-Claude Lamy avait écrit le meilleur livre «de» Jean-Edern Hallier ? C’est finalement ce que l’on se dit en ayant terminé cette biographie-fleuve de 600 pages qui reflète sans doute mieux la vérité de l’écrivain et polémiste que ses propres livres dont les meilleurs se nomment Le premier qui dort réveille l’autre, L’Évangile du fou et Je Rends Heureux. D’ailleurs, Hallier n’était pas dupe en disant «Mon chef-d’œuvre, c’est ma vie». Son père, le général André Adolphe Hallier, regrettait qu’il ne soit pas passé par la case prison : «Un an à la bastille, il aurait pu écrire un grand roman».


Lire la suite...






























    

    Sur la piste de Ford et des Navajos

    Par Christian Authier


    Un livre d’Arnaud Balvay et Nicolas Cabos retrace la longue histoire entre John Ford et les Indiens navajos qu’il fit tourner dans ses plus grands westerns.


    Les westerns de John Ford étaient-ils pro-Indiens ou anti-Indiens ? Reproduisaient-ils les stéréotypes racistes longtemps en vigueur à Hollywood, avant que des films comme La Flèche brisée ou Bronco Apache ne donnent une autre image des Amérindiens, ou bien ouvrirent-ils la voie à une vision moins manichéenne de l’histoire de l’Ouest?? Ils furent les deux, alternativement ou simultanément, répondent Arnaud Balvay et Nicolas Cabos dans John Ford et les Indiens. Les auteurs rapportent les mots éclairants de ce fils d’immigrés irlandais : «Qui mieux qu’un Irlandais pourrait comprendre les Indiens tout en étant quand même ému par les histoires de la cavalerie ? Je suis des deux côtés de l’épopée.»


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email