Jean-Edern Hallier, l"idiot insaisissable

Les Chroniqueurs

Jean-Claude Lamy

Par Christian Authier


C’était Jean-Edern…


Avec Jean-Edern Hallier, L’idiot indispensable, Jean-Claude Lamy signe un livre éblouissant sur un écrivain hors normes.

 

Et si Jean-Claude Lamy avait écrit le meilleur livre «de» Jean-Edern Hallier ? C’est finalement ce que l’on se dit en ayant terminé cette biographie-fleuve de 600 pages qui reflète sans doute mieux la vérité de l’écrivain et polémiste que ses propres livres dont les meilleurs se nomment Le premier qui dort réveille l’autre, L’Évangile du fou et Je Rends Heureux. D’ailleurs, Hallier n’était pas dupe en disant «Mon chef-d’œuvre, c’est ma vie». Son père, le général André Adolphe Hallier, regrettait qu’il ne soit pas passé par la case prison : «Un an à la bastille, il aurait pu écrire un grand roman».


Lire la suite...






























    

    La lettre de Queenie

    de Rachel Joyce

    De l’autre côté du miroir

    Par Robert Pénavayre

     

    En 2012, la lecture de La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry arriva le mardi… nous avait bouleversés. Où il était question d’Harold, un homme bon, simple, presque naïf, qui reçoit un mardi matin une lettre qui va changer sa vie. C’est Queenie qui lui a envoyée. Elle est une ancienne collègue de travail qui a toujours eu un sentiment amoureux envers Harold mais qu’elle n’a jamais exprimé pour plusieurs raisons.

     

    D’abord Harold est marié, ensuite Harold ne lui a jamais démontré un quelconque attachement. A la suite d’un drame qui a touché au plus profond la famille d’Harold, drame dans lequel Queenie estime avoir sa part de responsabilité, celle-ci quitte son travail et cette petite ville anglaise pour littéralement se réfugier très loin à la frontière écossaise.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email