Jean-Edern Hallier, l"idiot insaisissable

Les Chroniqueurs

Jean-Claude Lamy

Par Christian Authier


C’était Jean-Edern…


Avec Jean-Edern Hallier, L’idiot indispensable, Jean-Claude Lamy signe un livre éblouissant sur un écrivain hors normes.

 

Et si Jean-Claude Lamy avait écrit le meilleur livre «de» Jean-Edern Hallier ? C’est finalement ce que l’on se dit en ayant terminé cette biographie-fleuve de 600 pages qui reflète sans doute mieux la vérité de l’écrivain et polémiste que ses propres livres dont les meilleurs se nomment Le premier qui dort réveille l’autre, L’Évangile du fou et Je Rends Heureux. D’ailleurs, Hallier n’était pas dupe en disant «Mon chef-d’œuvre, c’est ma vie». Son père, le général André Adolphe Hallier, regrettait qu’il ne soit pas passé par la case prison : «Un an à la bastille, il aurait pu écrire un grand roman».


Lire la suite...






























    

    La France de Bernard Maris

    Et si on aimait la France de Bernard Maris

    Un livre posthume de l’écrivain et journaliste, Et si on aimait la France, célèbre le vieux pays avec des accents fraternels et empreints d’espérance.


    Ce n’est pas une interrogation que pose le titre du livre de ce «petit Occitan par son père et Alsacien d’origine par sa mère», mais une invitation. Voici donc un texte pour réfuter l’autodénigrement et le déclinisme, «pour dire : non, Français, vous n’êtes pas coupables, vous ne devez rien ; le chômage, la catastrophe urbaine, le déclin de la langue, ce n’est pas vous, contrairement à ce qu’on veut vous faire croire. Vous n’êtes pas coupables.»

     

    La France de Maris, c’est celle des premiers résistants de 40, souvent des «cathos royalistes» ou des communistes en rupture de ban, celle des écrivains, des poètes, des 800 millions de tombes, des 30 000 monuments aux morts, du sacre de Reims et de la fête de la Fédération, de De Gaulle, de l’amour courtois, de la galanterie, des instituteurs, des curés, de la langue qui permet «de vitupérer l’époque au comptoir, entre Français bavards et râleurs.»


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email