Jean-Edern Hallier, l"idiot insaisissable

Les Chroniqueurs

Jean-Claude Lamy

Par Christian Authier


C’était Jean-Edern…


Avec Jean-Edern Hallier, L’idiot indispensable, Jean-Claude Lamy signe un livre éblouissant sur un écrivain hors normes.

 

Et si Jean-Claude Lamy avait écrit le meilleur livre «de» Jean-Edern Hallier ? C’est finalement ce que l’on se dit en ayant terminé cette biographie-fleuve de 600 pages qui reflète sans doute mieux la vérité de l’écrivain et polémiste que ses propres livres dont les meilleurs se nomment Le premier qui dort réveille l’autre, L’Évangile du fou et Je Rends Heureux. D’ailleurs, Hallier n’était pas dupe en disant «Mon chef-d’œuvre, c’est ma vie». Son père, le général André Adolphe Hallier, regrettait qu’il ne soit pas passé par la case prison : «Un an à la bastille, il aurait pu écrire un grand roman».


Lire la suite...






























    

    Pour Mémoire

    « MAUS » d’Art Spiegelman

    En cette année du 70eme anniversaire de la libération des camps de concentration, il m’a semblé important de parler de cette magistrale œuvre qu’est « MAUS » d’Art Spiegelman.


    Comment parler du devoir de mémoire sans faire découvrir ou redécouvrir cette bande dessinée qui fut considérée comme « le premier chef d’œuvre du 9eme Art » et qui parle à la première personne de ce qu’a été la terrible entreprise d’extermination créée par les Nazis.

     

    Et quel meilleur moyen que ce support pour expliquer à nos jeunes générations, le pourquoi et le comment de cette aberration.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email