Rencontre avec Charles Robinson animée par Sarah Authesserre

Les Chroniqueurs

vendredi 9 décembre de 17h à 18h - Libraire Ombres Blanches / Galerie Confort des Etranges

Fabrication de la guerre civile se propose de plonger le lecteur une année durant au cœur d'une Cité de banlieue : la Cité des Pigeonniers. Cité fictive, dans une ville fictive elle aussi. La Cité va être rasée dans le cadre d'un projet de rénovation urbaine. Le quartier délaissé va être puissamment activé.

 

Ce qui l'intéresse, ici, c'est de saisir la vie nue sous toutes ses formes : de la vie quotidienne jusqu'aux rêves, en passant par le boulot, le pas de boulot, les amitiés, les trahisons, les rivalités, le sexe, les morts. Toutes ces strates, tous ces flux, cette accumulation dont la charge conduit à la déflagration.


Lire la suite...






























    

    Christian Authier : un enfant du bon Dieu

    De chez nous (Stock)

    « Nothing sounds as good as : I remember that » Paddy McAloon (Prefab Sprout)


    Quand on passe deux heures à tondre sa pelouse, en short flottant et torse nu avec ces brins d’herbe collés par la sueur qui font comme une verte pelisse sur les épaules et les jambes, il arrive qu’on se demande à quoi bon ce jardin autour de la maison, si ce n’est pour éloigner les voisins. Un matin que j’avais accompli cette tâche en maugréant, un vieil album du groupe californien Steely Dan n’en finissant pas de tourner dans le walkman, je me postai sous le auvent pour m’abriter du feu dans le ciel et songeai aux personnages de la classe moyenne américaine décrits avec tant d’acuité par le grand John Cheever dans ses centaines de nouvelles ou le roman qui serre le cœur Les Lumières de Bullet Park.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email