Jean-Edern Hallier, l"idiot insaisissable

Les Chroniqueurs

Jean-Claude Lamy

Par Christian Authier


C’était Jean-Edern…


Avec Jean-Edern Hallier, L’idiot indispensable, Jean-Claude Lamy signe un livre éblouissant sur un écrivain hors normes.

 

Et si Jean-Claude Lamy avait écrit le meilleur livre «de» Jean-Edern Hallier ? C’est finalement ce que l’on se dit en ayant terminé cette biographie-fleuve de 600 pages qui reflète sans doute mieux la vérité de l’écrivain et polémiste que ses propres livres dont les meilleurs se nomment Le premier qui dort réveille l’autre, L’Évangile du fou et Je Rends Heureux. D’ailleurs, Hallier n’était pas dupe en disant «Mon chef-d’œuvre, c’est ma vie». Son père, le général André Adolphe Hallier, regrettait qu’il ne soit pas passé par la case prison : «Un an à la bastille, il aurait pu écrire un grand roman».


Lire la suite...






























    

    L’amour, c’est beaucoup plus que l’amour…

    "L’amour est éternel tant qu’il dure", un roman de Franz-Olivier Giesbert

    L’amour est éternel tant qu’il dure, annonce le titre du dernier roman de Franz-Olivier Giesbert, voyage autour des passions du cœur et des élans des corps.


    De Goundam au nord du Mali à Nice en passant par Rome, Paris, Shanghai, Madrid, de nombreux détours par les Etats-Unis et l’Allemagne : le nouveau roman de Franz-Olivier Giesbert est une sorte de carte du tendre mondialisée sur laquelle on suit les pérégrinations sentimentales, amoureuses, sexuelles, d’une foule de caractères dont les destinées vont se croiser. Si le clin d’œil au film choral Magnolia n’est évidemment pas innocent et si la jeune Amina constitue le fil rouge du récit, l’amour est le véritable personnage principal.


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email