Jean-Edern Hallier, l"idiot insaisissable

Les Chroniqueurs

Jean-Claude Lamy

Par Christian Authier


C’était Jean-Edern…


Avec Jean-Edern Hallier, L’idiot indispensable, Jean-Claude Lamy signe un livre éblouissant sur un écrivain hors normes.

 

Et si Jean-Claude Lamy avait écrit le meilleur livre «de» Jean-Edern Hallier ? C’est finalement ce que l’on se dit en ayant terminé cette biographie-fleuve de 600 pages qui reflète sans doute mieux la vérité de l’écrivain et polémiste que ses propres livres dont les meilleurs se nomment Le premier qui dort réveille l’autre, L’Évangile du fou et Je Rends Heureux. D’ailleurs, Hallier n’était pas dupe en disant «Mon chef-d’œuvre, c’est ma vie». Son père, le général André Adolphe Hallier, regrettait qu’il ne soit pas passé par la case prison : «Un an à la bastille, il aurait pu écrire un grand roman».


Lire la suite...






























    

    Et c’est ainsi que Pelecanos est grand

    "Le Double portrait" un roman de George Pelecanos

    Avec Le Double portrait, George Pelecanos signe un roman noir de grande classe autour d’un enquêteur singulier.


    Ces dernières semaines, la presse consacrait une large couverture au dernier livre de la star du roman noir James Ellroy, Extorsion, quitte parfois à concéder qu’il ne s’agissait que d’un texte anodin dans l’œuvre de l’auteur d’American Tabloïd. Au même moment sortait Le Double portrait de George Pelecanos dont la renommée (malgré près de vingt titres traduits en France) semble d’abord devoir à son activité de scénariste pour les géniales séries télévisées de David Simon (Sur écoute, Treme) produites par HBO, comme en témoignent désormais les bandeaux promotionnels ornant ses romans : «Par l’auteur de la série culte The Wire» (Sur écoute en version française).


    Lire la suite...
    Partager
    Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur GooglePartager par email